in

Procrastination : 7 astuces pour arrêter ENFIN de tout remettre au lendemain

Crédits : iStock
5/5 - (1 vote)

Prendre rendez-vous chez le dentiste ? On verra la semaine prochaine. Et la déclaration de revenus ? J’ai largement le temps… Un dossier à rendre dans quatre jours ? Je travaille mieux dans l’urgence ! Payer cette facture en retard ? Peut-être demain, on n’est plus à un jour près. Nombreuses sont les personnes qui trouvent toujours une bonne excuse pour tout remettre à plus tard. À ne pas confondre avec l’aboulie (un trouble psychique très invalidant affectant la motivation et conduisant à une absence de volonté et l’incapacité d’initier des tâches), la procrastination est un peu comme une envie de fumer : il est difficile d’arrêter de procrastiner et on retombe vite dans ses vieux travers… quitte à tout faire dans l’angoisse et avoir des problèmes. Heureusement, il existe des astuces pour arrêter de tout remettre au lendemain à la maison comme au travail.

1) Identifier clairement vos priorités pour combattre la procrastination

Souvent, quand on se sent trop submergés, on ne sait plus par où commencer. Ne jetez pas l’éponge ! Si vous êtes désorganisés, établissez clairement une liste où apparaissent vos priorités (par ordre d’urgence ou d’importance). Vous pouvez ici utiliser un bullet journal ou une simple to-do list pour en garder une trace claire. Concentrez-vous sur vos priorités et ne vous lancez pas dans une autre tâche tant que la précédente n’est pas finie. Par exemple, si vous devez répondre à des emails, faites-le sur un créneau défini et n’y touchez plus tant qu’une autre tâche est en cours. Ainsi, vous éviterez de vous éparpiller et de vous sentir encore plus débordés.

To do list
Crédits : iStock

2) Soyez plus organisés au niveau des tâches à réaliser

 Généralement, on a tendance à vouloir attaquer par ce qui est facile pour y aller crescendo. Toutefois, une fois le moment d’accomplir les tâches plus difficiles venu, on ne se sent plus motivés ou on est fatigués. Mieux vaut donc également prioriser les tâches compliquées pour ensuite se sentir allégés et débarrassés. Au moment d’établir votre liste de tâches, il ne faut surtout pas hésiter à lui associer la durée estimée de chaque activité de manière à mieux pouvoir fixer vos échéances et vous donner des objectifs réalistes. Cela permettra de limiter le risque de report.

Vous pouvez aussi découper chaque tâche en étapes pour éviter le surplus et vous guider. Mine de rien, quand on découpe un projet gros comme une montagne transformée en petites marches faciles à gravir, il paraît tout de suite plus réalisable !

3) Apprendre à dire non et demander de l’aide

Déléguer est évidemment crucial lorsque l’on se sent submergé. Il ne faut donc pas hésiter à demander de l’aide si c’est possible de manière à dégager du temps pour les activités où ce n’est pas possible. Vous pouvez aussi glaner des idées auprès de vos amis et collègues sur leur manière de faire pour mieux accomplir vos différentes tâches. Et bien sûr, pour ne pas ajouter au sentiment que le quotidien est une accumulation de labeurs insurmontables, il est aussi essentiel d’apprendre à dire non à certaines sollicitations. N’acceptez que ce que vous pouvez faire ou vous sentez l’envie de réaliser.

4) Une fois lancés, oubliez toute forme de distraction

procrastination au travail concentration
Crédits : iStock

La tendance à procrastiner est souvent liée à une difficulté à rester concentrés et ancrés dans le moment présent. La moindre notification sur le téléphone ou distraction peut alors rapidement prendre le pas sur l’envie de travailler ou d’accomplir un impératif. Aussi, une fois dans l’action, supprimez toute tentation inutile : écran d’ordinateur éteint, notifications du smartphone désactivées pour ne pas retourner sur les réseaux sociaux, porte fermée pour ne pas entendre de bruit, etc. Bref, coupez-vous de tout ce qui n’est pas essentiel à la bonne réalisation de votre tâche. Dites-vous qu’à chaque déconcentration, c’est votre temps de travail qui s’allonge !

5) La technique pomodoro pour ne plus rien remettre au lendemain

Le cerveau humain n’est pas capable de se concentrer plus d’une vingtaine de minutes. Aussi, on peut utiliser la technique pomodoro (ou tomate en italien, une technique qui tient son nom du minuteur en forme de tomate qu’utilisait son inventeur) pour garder sa motivation à un bon niveau. Elle consiste à minuter son temps pour alterner 25 minutes de travail sans distraction et 5 minutes de pause. Cela permet ainsi de se concentrer sur les plages horaires travaillées plutôt que sur l’avancée de la tâche. Et ça, c’est également bon pour la productivité ! Le fait de s’octroyer une mini pause permet d’être ensuite plus disponible pour le travail à accomplir. Veillez toutefois à ne pas déborder et à rester disciplinés !

6) La règle des deux minutes pour se motiver à accomplir plus de tâches

temps de travail
Crédits : iStock

Si l’accomplissement de la tâche ne prend pas plus de deux minutes (vider le lave-vaisselle, sortir les poubelles, etc.), réalisez-la immédiatement. Ainsi, vous pourrez rapidement libérer votre esprit de ces pensées encombrantes dont vous pouvez facilement et rapidement vous débarrasser. Et à un autre niveau, décider de se lancer dans un projet ne prend que deux minutes. Une fois lancés, il est alors plus aisé de continuer sur sa lancée !

7) Prévoir des récompenses pour vaincre la procrastination

Pour beaucoup de personnes, il est très satisfaisant de pouvoir cocher sa liste au fur et à mesure que l’on réussit à mener à bien une corvée. Cette forme de gratification visuelle pour être source de motivation ! Toutefois, cela ne suffit pas toujours pour maintenir de bons niveaux de motivation. Alors, prévoyez toujours une récompense à obtenir une fois votre phase de travail terminée. Qu’il s’agisse d’un carré de chocolat noir, une pause pour écouter votre morceau préféré ou même une manucure ou un moment au restaurant pour un plus gros projet terminé à fêter. La récompense nous permet d’être contents du temps que l’on vient de passer à travailler et est motivante pour ce qu’il reste à accomplir.