in

Animaux et mal des transports : 5 conseils pour un voyage serein

Crédits : iStock

C’est l’heure de partir, mais entre le chien qui ne veut pas rentrer dans la voiture et le chat qui se lance dans un long concerto de miaulements rien qu’en apercevant le train, on se prend à craindre le voyage. Il faut dire que tout comme les humains, nos chiens, chats et NACs peuvent être malades dans la voiture, le train ou l’avion. Il y a aussi de nombreux bruits désagréables et mouvements brusques sans compter que vous êtes vous-mêmes stressés par le trajet et qu’ils le ressentent. Bref, les animaux de compagnie sont eux aussi touchés par le mal des transports. Voici quelques conseils et remèdes naturels pour aider votre passager poilu à faire face à ces désagréments et les atténuer pendant le trajet.

Quelques signes que vos animaux domestiques souffrent de mal des transports :

-Votre animal de compagnie est visiblement stressé, agité ou au contraire apathique. Il ressent visiblement de l’inconfort pendant les trajets en voiture.
-Les gémissements, miaulements ou aboiements sont continus. Le chat montre des signes d’agressivité liés à son anxiété.
-On constate une hypersalivation (la salivation est un signe de nausée), des nausées et vomissements
-Il a tendance à beaucoup haleter ou trembler pendant le voyage

chien triste
Crédits : Pixabay/AlexFragoso

1) La première étape : le déconditionner et l’habituer !

Bien souvent, votre animal ne rentre dans la voiture que pour aller chez le vétérinaire. Difficile donc pour lui d’envisager le trajet sereinement dans ces conditions. C’est pour cela qu’il convient de l’habituer à passer du temps dans la voiture dès son plus jeune âge. Imaginez son stress s’il ne découvre la voiture qu’à 3 ans ! Cela peut signifier simplement passer quelques minutes dans l’habitacle ensemble régulièrement. Prenez alors le temps de l’apaiser et de le rassurer. Sinon, pensez à partir faire des promenades pour le déconditionner. La voiture sera synonyme de balades et non plus de rendez-vous médical.

2) Les bons réflexes en cas de mal des transports chez les animaux :

-Préparer une cage de transport ou un panier confortable. Aménager des pauses pour qu’il puisse se dégourdir et à ouvrir les vitres pour faire entrer de l’air frais.
-Diffuser des phéromones de synthèse ou en vaporiser sur la place du chat. Sinon, disposer des sachets de lavande dans la voiture pour apaiser tous les animaux.
-Alléger son repas avant le départ. Idéalement, il ne doit rien manger dans les deux heures qui précèdent. S’il vomit, pensez à le faire boire pour éviter une déshydratation.
-Faire un trajet d’essai avec le traitement choisi pour vous assurer qu’il est assez fort avant de partir en voyage.

chat-voiture-mal-des-transports-animaux
Crédits : Pikist

3) L’homéopathie pour les animaux souffrant de mal des transports

Très efficaces, les remèdes homéopathiques ne comportent pas de contre-indications. Elle est en outre très facile à utiliser, car on peut la diluer dans de l’eau pour les animaux les plus méfiants face aux médicaments. On peut en donner 3 granules la veille, le jour j et pendant le voyage, si possible toutes les heures pendant le voyage si la prise ne stresse pas l’animal. La Cocculine que l’on donne aux enfants peut par exemple être utilisée pour les animaux sensibles aux mouvements. Et ce n’est pas le seul remède !

Contre les symptômes psychologiques :

-Gelsenium 9 CH

Contre les symptômes physiques :

-Cocculus Indicus 5 CH contre le mal des transports des animaux et humains
-Petroleum 5 CH ou 7 CH en cas de nausées, notamment après avoir mangé
-Tabacum 5 CH ou 7 CH, toujours pour les nausées
-Borax 5 CH ou 7 CH en cas d’hypersalivation ou de sensibilité aux mouvements de montée et descente (mer, montagne…)
-Colchicum autumnale 5 CH ou 7 CH pour soulager ceux qui ne supportent pas les odeurs d’huile ou d’essence

chien voiture
Crédits : Pixabay/Free-Photos

4) Les fleurs de Bach

Il existe des fleurs de Bach sans alcool spécialement formulées pour les animaux. Pour les animaux angoissés, vous pouvez donner 4 gouttes de Rescue Pets la veille du voyage, voire deux jours avant pour les plus stressés. Puis renouvelez entre 4 à 6 fois par jour au cours du trajet.

5) La phytothérapie à la rescousse

Quand nos animaux souffrent du mal des transports, les plantes peuvent être d’un grand secours. Par exemple, chez le chien, la passiflore et la valériane sont des anxiolytiques naturels. La valériane apaise aussi les spasmes digestifs efficacement. Cela apaise donc leurs maux de ventre. Le chat est quant à lui apaisé par le houblon et la camomille. La mélisse est quant à elle efficace sur tous les animaux tout comme le gingembre. La ballote est idéale pour calmer l’agitation et la nervosité Consultez un vétérinaire pour recevoir une prescription personnalisée pour votre animal.

Rappelons qu’avant de donner quoi que ce soit à son animal, il faut impérativement consulter un vétérinaire pour éviter des effets secondaires dangereux. Lui seul pourra donner des conseils personnalisés adaptés aux besoins de votre animal. Bon à savoir : Souvent, les vétérinaires déconseillent les comprimés de sédatifs. Le traitement classique est alors un anti-vomitif, un calmant ou de l’acupuncture pour les cas les plus sévères.