in

6 aliments sains dont il ne faut pas abuser (la modération est de mise !)

Crédits : Pixabay/kkolosov - Modif : ADGM

Riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments, certains aliments sont connus pour être particulièrement bénéfiques pour notre organisme. Néanmoins, les aliments considérés sains peuvent parfois nous réserver quelques surprises, notamment en termes de calories ! Aussi, dans certains cas, la modération doit être de mise, car une consommation en trop grande quantité peut s’avérer néfaste pour notre corps. Découvrez ces aliments sains dont il faut parfois mieux ne pas abuser !

1) Les épinards

épinards
Crédits : iStock

Riches en protéines, fibres, vitamines et minéraux, les épinards apportent aussi de la lutéine, un caroténoïde intervenant en prévention de la DMLA. Toutefois, ils contiennent aussi des oxalates de calcium, plus particulièrement sous leur forme cuite. Or, tout le monde n’arrive pas forcément à bien les assimiler, car nos reins peuvent parfois avoir du mal à les filtrer. Par exemple, chez les personnes qui y sont sensibles, l’acide oxalique s’associe au calcium dans les urines et peut former des calculs rénaux. En cas de calculs rénaux ou urinaires, de goutte ou encore de traitement anticoagulant, il est déconseillé de consommer trop d’épinards, de rhubarbe, de thé vert, de blette, de betterave et d’oseille.

2) Le thon en boîte

thon en boîte
Crédits : iStock

Impossible de faire une bonne salade ou un sandwich pour le repas de midi sans ajouter quelques miettes de thon ? Il faut dire que ce poisson est riche en acides gras essentiels. Toutefois, il fait aussi partie avec l’espadon des poissons qui évoluent dans les eaux les plus polluées en mercure. En 2016, 60 millions de consommateurs révélait son analyse de quinze boîtes de thon, mettant plus encore en lumière le problème bien connu concernant la composition de ce type de produit.

Arsenic, cadmium, mercure… On y retrouve en effet des métaux lourds qui peuvent s’avérer cancérigènes et toxiques à trop haute dose. Chez la femme enceinte, le taux de mercure majoré par le thon peut représenter des risques pour l’enfant à naître. Une étude a également révélé qu’une consommation élevée de poissons et crustacés contaminés au mercure augmenterait de 65% le risque de diabète de type 2. Le thon est donc à remplacer par des poissons et crustacés qui apportent moins de mercure (moules, crevettes, saumon, maquereau…) et à ne pas consommer plus d’une fois par mois idéalement.

3) Le riz brun

riz brun
Crédits : Pixabay/Embuz

Bien qu’il ne soit pas nécessairement moins riche en calories ou en glucides que le riz classique, le riz brun est souvent considéré comme étant l’un des aliments les plus sains. Il apporte en effet plus de fibres et de minéraux que le riz blanc ainsi qu’une saveur plus prononcée. De par sa haute valeur nutritive (qui se préserve mieux en cuisson vapeur qu’à l’eau), il est ainsi de plus en plus plébiscité. Toutefois, le riz brun a un gros défaut : comme le thon, il regorge d’arsenic.  Or, si tous les riz en présentent une dose, le riz complet en contient plus, car son grain est non raffiné et donc intact. Idéalement, il ne faudrait pas consommer plus de deux portions par semaine. La région d’origine du riz a aussi son importance : un riz originaire de Californie, du Pakistan ou d’Inde contiendra un tiers d’arsenic en moins que les autres.

4) La noix du Brésil

noix du brésil
Crédits : Pixabay/Pictavio

Les noix du Brésil apportent des acides gras essentiels, des protéines et des fibres. Ou sélénium qui permet de lutter contre les radicaux libres à l’origine du vieillissement cellulaire. Toutefois, en excès, cet oligo-élément peut occasionner une grande fatigue, des nausées, des diarrhées et même une perte de cheveux et d’ongles. Aussi, mieux vaut se cantonner à 8 noix maximum pour limiter sa consommation de sélénium à la dose tolérable maximale. Rappelons en outre que ce type de noix a tendance à vite moisir. Or, sa moisissure est très toxique pour le foie. Alors, n’en achetez que de petites quantités !

5) Les algues, aliments sains par excellence ?

alimentation algues sont aliments plus riches en calcium
Crédits : F_A / Pixabay

Très tendance, les algues s’invitent de plus en plus au menu. Néanmoins, bien qu’on leur prête de très nombreuses propriétés bénéfiques, il faut aussi rappeler leurs apports élevés en iode. Beaucoup de personnes souffrent d’une carence en iode, notamment à cause de l’utilisation de sel non iodé. Cela peut alors engendrer une hypothyroïdie avec les symptômes associés (fatigue, déprime, mémoire qui flanche, surpoids, frilosité…). Toutefois, chez certaines personnes à risque, l’ANSES recommande la plus grande prudence. C’est le cas pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes présentant un dysfonctionnement thyroïdien, une insuffisance rénale ou une maladie cardiaque à qui il est déconseillé d’en consommer.

6) La viande rouge

poêle viande
Crédits : agamaszota / Pixabay

Pendant très longtemps, viande rouge a rimé avec bonne santé. Toutefois, on en apprend de plus en plus les effets d’une consommation excessive de viande. Outre le risque de surcharge de fer si notre organisme en a déjà trop, la viande est aussi riche en graisse saturée, mais aussi en sodium dans le cas des viandes transformées. Mis bout à bout, tous les composants néfastes dans la viande peuvent favoriser les maladies cardiovasculaires et le cancer tout en accroissant le risque de mortalité. Si vous aimez la viande ET votre santé, n’en consommez pas plus d’une ou deux fois par semaine.