in

Alimentation et médicaments : 7 associations désastreuses à ne pas faire

Crédits : iStock

Associer certains aliments à des médicaments peut créer des interactions désastreuses ! Certains aliments vont jouer sur la biodisponibilité des médicaments, notamment en modifiant l’acidité de l’estomac. Concrètement, ils peuvent diminuer, retarder, augmenter l’absorption du médicament et le passage dans le sang du principe actif qu’il contient. Malheureusement, peu de gens le savent alors que c’est un phénomène assez courant. Du coup, on oublie de demander conseil au médecin ou au pharmacien et même de lire la notice. Pourtant, cela évite les surdosages ou une diminution de l’efficacité du traitement. Voici quelques exemples notables d’interactions entre alimentation et médicaments à connaître ! 

1) L’exemple type d’une association désastreuse entre alimentation et médicaments : le cas du pamplemousse

pamplemousse
Crédits : Pixabay/Rawpixel

C’est d’ailleurs un des exemples les plus connus ! En effet, il a le don d’intensifier les effets secondaires des médicaments en augmentant leur efficacité. En plus, ça lui est vraiment spécifique, car les autres agrumes (citrons, oranges…) n’ont pas un effet égal. Alors bien sûr, on n’est pas obligé de le bannir de son alimentation quand on prend des médicaments. Cependant, il faut espacer la consommation du jus de cet agrume et la prise du traitement de 2h minimum.

Aussi, notez que même si tous les médicaments sont impactés, cela touche encore plus deux classes de médicaments. Tout d’abord, il y a ceux contre le cholestérol comme l’atorvastatine, mais surtout la simvastatine dont les effets sont multipliés par 15 en association avec cet aliment ! Or, il peut y avoir des atteintes musculaires graves. Il y a également les immunosuppresseurs contre les rejets de greffes (tacrolimus, ciclosporine…). Ici, il y a un gros risque d’endommager le rein.

2) L’alcool et les médicaments qui réduisent la vigilance

Crédits : Pixabay/Foundry

Cet autre exemple connu d’interaction entre alimentation et médicaments n’est sûrement pas une surprise dans cette liste ! On connaît les effets de l’alcool, mais ils sont encore plus notables associés à certains médicaments. Entre les réflexes réduits et la somnolence, c’est un cocktail extrêmement dangereux, notamment au volant. Ici, on peut citer certains antiallergiques, antitussifs, neuroleptiques, antidépresseurs, analgésiques ou tranquillisants. Alors, renseignez-vous bien au préalable.

3) L’alimentation et des médicaments tels que l’aspirine

agrumes citron jaune et vert mandarines clémentines
Crédits : Flickr/Jennifer Chait

Souvent, l’aspirine et des anti-inflammatoires comme le paracétamol ou l’ibuprofène sont mal tolérés. Et si la prise à jeun donne une action rapide, on sait que cela donne encore plus de troubles digestifs (diarrhée, brûlures d’estomac, nausées…). C’est pour cela que l’on conseille de les prendre au cours du repas. Néanmoins, ils ne font pas bon ménage avec les agrumes. En effet, le citron, le pamplemousse et l’orange (par ordre décroissant d’acidité) peuvent déclencher ou augmenter les maux d’estomac. Ainsi, cela favorise notamment les fameux reflux acides. Au passage, l’alcool est lui aussi incompatible avec ces médicaments pour les mêmes raisons.

3) Les médicaments anticoagulants et une alimentation riche en vitamine K

Crédits : iStock

La vitamine K se retrouve dans beaucoup d’aliments verts tels que les choux, épinards, choux de Bruxelles ou brocolis.  Or, difficile de se dire que des aliments aussi délicieux et sains pourraient ne pas convenir à notre alimentation quand on prend des médicaments. Pourtant, ils sont incompatibles avec les anticoagulants, car ils réduisent leur capacité à fluidifier le sang. Or, les conséquences de cette interaction peuvent être graves. En effet, cela augmente les risques de thrombose (caillots dans les veines). Un malade cardiaque pourrait avoir un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque à cause de cette association.

4) Les antibiotiques et la caféine

café capuccino
Crédits : Pixabay/Skitterphoto

Difficile à croire que la caféine soit dans cette liste des interactions entre médicaments et alimentation. Cependant, elle affecte les traitements antibiotiques divers à différents niveaux. D’abord, elle est connue pour avoir un effet déshydratant. Or, les antibiotiques donnent parfois des nausées et des diarrhées qui font déjà perdre beaucoup de liquides et sels minéraux.

Mais le problème, c’est aussi que les antibiotiques vont augmenter ou prolonger les effets de la caféine et sa concentration dans le sang. En fait, ils empêchent son élimination correcte par l’organisme. Ici, c’est donc plus les médicaments qui affectent l’alimentation. Alors mieux vaut surveiller sa consommation de thés, cafés et sodas. Sinon, gare à l’excitation, aux palpitations, aux tremblements et aux hallucinations ! Les antibiotiques concernés sont surtout ceux contre les infections urinaires, mais pas que ! Par exemple, il y a l’énoxacine, la norfloxacine, la ciprofloxacine et la théophylline.

N.B. : Si vous prenez de la tétracycline, sachez que les produits laitiers réduisent son absorption !

5) La réglisse, ennemie du cœur et de la tension

réglisse
Crédits : Pixabay/Gate74

Bon… le terme “ennemie” est peut-être exagéré. Mais il vous faut savoir qu’elle est incompatible avec les médicaments contre l’hypertension et fait monter la pression artérielle. Aussi, elle peut intensifier les effets secondaires des anticoagulants et ne s’entend pas trop avec les médicaments utilisés contre l’insuffisance cardiaque. En plus, elle peut provoquer un rythme cardiaque irrégulier à cause de son acide glycyrrhizique. Dernière chose, sachez qu’il y a une interaction entre le réglisse et les contraceptifs oraux qui mène à une réduction des taux de potassium dans le corps.

6) Le potassium et certains groupes de médicaments

peau de banane
Crédits : Flickr/David Goehring

Sachez que les aliments qui en sont riches ne conviendront pas à ceux qui prennent un traitement contre les insuffisances cardiaques, une tension artérielle élevée et la rétention d’eau (avec la prise de certains diurétiques). Ces médicaments vont augmenter la quantité de potassium dans le corps qui facilite la transmission des signaux électriques aux cellules. En conséquence, cela peut donner lieu à des palpitations cardiaques ou un rythme cardiaque irrégulier. Pour information, on retrouve le potassium dans les bananes, épinards crus, haricots blancs, fruits secs (tomates séchées, abricots secs, pistaches…), etc.

7) Alcool, avocats, bananes, chocolat, saucisson

Crédits : iStock

Ils sont à éviter lorsque vous utilisez un traitement contre les infections bactériennes de type métronidazole (Flagyl) ou linézolide (Zyvoxid). En effet, ces aliments contiennent de la tyramine tout comme les aliments vieillis, marinés, fumés ou fermentés. Or, cet acide aminé risque de faire monter votre pression artérielle. Par ailleurs, il faudra également éviter l’alcool avec le métronidazole. Sinon, vous risquez de souffrir de crampes d’estomac ou de nausées.

Source

Articles liés :

Médicaments : 5 choses à ne pas faire pour qu’ils soient efficaces

8 conseils pour que la prise de médicament ne soit plus un calvaire avec votre tout petit

On a tout faux ? On démonte 9 idées reçues sur la santé très répandues


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.