in

5 expériences pour connaître la nature du sol dans votre jardin

Crédits : Rachio/Modawg2k

Dans notre article présentant 10 astuces pour un jardinage efficace en accord avec l’environnement, nous vous avions parlé de l’importance de bien connaître le sol dans lequel vous plantez vos graines. Certaines plantes ou fleurs grandissent en effet mieux ou en contraire moins bien suivant la nature du sol. Certains sols sont assez riches naturellement et d’autres ont besoin qu’on leur donne un coup de pouce pour que les plantes poussent bien (engrais verts nutritifs, arrosage et amendements). Un sol lourd a besoin de compost moins régulièrement qu’un sol léger, mais en bonne quantité par exemple. Il peut néanmoins s’avérer difficile d’avoir cette information pour s’assurer que la terre reste fertile pour ses plants et que son drainage soit suffisant. Pour connaître enfin la composition du sol dans votre jardin ou potager, vous pouvez essayer ces cinq expériences de jardinier à la maison.

1) Le test du bocal pour mieux connaître le sol

Crédits : Rachio/Modawg2k

Ce qu’il faut :

  • Un grand bocal pourvu d’un couvercle
  • De la terre (vous pouvez tester plusieurs profondeurs et zones du jardin)
  • De l’eau claire

Les étapes :

1) Remplissez le bocal à moitié avec de la terre.

2) Remplissez le reste avec de l’eau en laissant un peu de vide pour permettre le mélange.

3) Refermez soigneusement votre bocal et secouez bien le tout.

4) Laissez reposer le tout jusqu’à ce que différentes couches apparaissent.

Comment ça marche ?

On peut observer différentes couches qui apparaîtront ou non suite à l’expérience (de bas en haut) :

  • Le sable (avec du gros sable et des pierres et peut-être une deuxième couche au-dessus avec du sable plus fin)
  • Le limon
  • L’argile
  • L’eau et les matières organiques qui y flottent.

À savoir : une terre de couleur claire contient moins de matière organique qu’une terre très foncée.

La nature du sol se définit par le composant qui dépasse les 50 %. Dans l’image d’illustration, on a plus de 50 % de sable. C’est donc un type de sol sableux (ou sol sablonneux.

2) Le test visuel et tactile

Crédits : Pixabay/jing

Regardez la terre et la texture du sol pour connaître sa nature :

  • Le sol argileux et lourd se fendille et forme une croûte avec de grosses chaleurs et la sécheresse. Lorsque le sol est argileux, il s’avère en revanche compact et collant lors d’un ruissellement de pluie et qu’il est humide.
  • Un sol limoneux et riche peut être très poudreux quand il est sec et il est doux au toucher.
  • Le sol humifère (riche en humus) est très léger, a une texture spongieuse et arbore des teintes très sombres. (Il peut être très acide)
  • Un sol sableux et léger est très granuleux au toucher et ne semble pas avoir de cohésion. La terre sableuse a une texture poreuse.
  • Enfin, un sol calcaire a un aspect crayeux et arbore des teintes claires, presque blanchâtres. La terre calcaire est très légère et caillouteuse.