in

4 techniques alternatives pour arrêter la cigarette quand rien n’a fonctionné

Crédits : iStock
5/5 - (2 votes)

Être volontaire et motivé est essentiel pour réussir à arrêter la cigarette. Cependant, la motivation ne suffit pas toujours à réussir son sevrage et dire définitivement adieu au tabagisme. Certaines personnes doivent donc compter sur un coup de pouce en plus pour accompagner leur arrêt du tabac, l’addiction à la nicotine pouvant être très forte. Qu’il s’agisse d’avoir recours aux huiles essentielles ou à d’autres techniques, tout est bon pour en finir avec le tabac ! Alors, si vous avez du mal à arrêter de fumer, découvrez des techniques alternatives qui peuvent fonctionner quand rien d’autre n’a marché.

Si les substituts nicotiniques classiques (patchs, chewing-gums ou inhalateurs) ne suffisent pas à pallier votre manque de nicotine et combattre les symptômes difficiles (irritabilité, nervosité, angoisse, problèmes de concentration, troubles du sommeil, etc.), ces alternatives y parviendront peut-être.

1) L’hypnose pour arrêter la cigarette

séance d'hypnose pour arrêter la cigarette arrêter de fumer tabac
Crédits : iStock

Lorsque l’on est fumeur, on est conscient que le tabac est mauvais pour notre santé et notre porte-monnaie. Cependant, notre inconscient nous pousse à fumer pour nous protéger face aux conséquences difficiles de l’arrêt du tabac (manque, nervosité, etc.). Or, l’hypnose permet de nous mettre dans un état modifié de conscience, entre éveil et endormissement. Une fois dans cet état, l’hypnothérapeute peut s’adresser à notre inconscient de manière à résoudre le conflit entre notre conscience et notre inconscience. Cela va permettre de modifier durablement la perception que le fumeur a du tabac pour l’aider à rejeter l’idée de fumer. Très efficace, l’hypnothérapie peut aider au sevrage tabagique en une séance, bien que deux à trois séances puissent parfois être nécessaires.

2) La cigarette électronique contre le tabagisme

cigarette électronique
Crédits : Wikimedia Commons/Lindsay Fox

Les fumeurs sont à la fois accros aux substances dans les cigarettes, mais aussi aux petits gestes qui font que l’on ressent des envies réflexes après l’arrêt du tabac. C’est ici qu’intervient la cigarette électronique qui permet de recevoir sa dose de nicotine, mais aussi de reproduire la gestuelle qui manque tant aux anciens fumeurs. Le vapotage permet de limiter son exposition aux substances cancérigènes du tabac et d’arrêter totalement ou progressivement la cigarette. Sur le marché, il existe en outre de nombreux liquides pour varier les plaisirs ainsi que des cigarettes électroniques jetables (comme celles de Wpuff au sel de nicotine) dont l’utilisation pratique ressemble à s’y méprendre à celle des cigarettes classiques… le tout sans briquet !

2) Les plantes pour un sevrage réussi

fleur de kuzu kudzu excellent contre le tabac tabagisme arrêter cigarette
Crédits : Pixabay/Mariastone

La phytothérapie permet d’accompagner l’arrêt du tabac.  Le kudzu est ainsi une racine apaisante, antioxydante et détoxifiante qui permet au fil des prises de favoriser l’aversion au tabac. Quant à la valériane, c’est un anxiolytique naturel qui combat les troubles du sommeil résultant du sevrage et induit un dégoût physique du tabac en lui donnant mauvais goût.

Les plantes vont aussi œuvrer à diminuer les symptômes qui compliquent le sevrage. On peut ainsi par exemple avoir recours à la rhodiole. En augmentant la biodisponibilité de la sérotonine pour diminuer l’anxiété et l’irritabilité, deux manifestations communes du manque de nicotine. Il est également possible de consommer des plantes antidépressives comme le ginseng indien, le griffonia, le millepertuis ou la stévia. Les fleurs de Bach peuvent aussi vous aider à garder le moral pendant les périodes difficiles où le manque de tabac fait fluctuer vos humeurs.

4) L’acupuncture

acupuncture
Crédits : iStock

Bien que non reconnue scientifiquement dans le traitement du tabagisme, cette méthode issue de la médecine traditionnelle chinoise montre de bons résultats. La stimulation de certains points reliés à certains organes (notamment les méridiens au niveau du nez et de l’oreille [auriculothérapie]) avec de très fines aiguilles favoriserait en effet le dégoût et la perte d’appétence pour la cigarette. On peut par ailleurs combiner l’acupuncture à d’autres techniques telles que la sophrologie, l’hypnose ou encore la méditation pour maximiser les résultats.