in

9 astuces qui marchent contre le hoquet

Crédits : iStock

Hic ! Hic ! Hic ! Le hoquet est une désynchronisation involontaire des mouvements respiratoires qui est incontrôlable et qui est marquée par une contraction spasmodique du diaphragme et une fermeture brutale de la glotte. Et bien sûr, le hoquet arrive toujours au pire moment (par exemple lors d’une réunion importante avec le patron, pendant un grand silence dans les transports bondés ou alors pendant un rendez-vous galant). Et une fois là, il est difficile de s’en débarrasser. On connaît tous la technique de boire un grand verre d’eau froide à l’envers, retenir sa respiration le plus longtemps possible ou la technique de demander à quelqu’un de nous faire peur (en vain vu qu’on s’y attend) et on a donc pu se rendre compte… que tout cela est inutile ! Voici donc 9 remèdes naturels, trucs et astuces à l’effet très efficace pour lutter contre le hoquet persistant !

Astuce 1 : Ingérer une cuillère de sucre contre le hoquet

Le fait d’avaler une cuillère de sucre est une méthode pour le moins délicieuse de stimuler le nerf vague. (Il s’agit d’un nerf long qui part du cerveau et finit dans l’abdomen.) En effet, le sucre granulé va permettre d’embrouiller le nerf. Ainsi, il va moins se concentrer sur le diaphragme et plus sur la gorge. Cela va calmer un hoquet douloureux et vous apaiser durablement !

Astuce 2 : Avaler quelque chose d’acide

Une cuillère à café de vinaigre de cidre est le remède de grand-mère qui vous « sauver la mise » ! Vous pouvez aussi sucer une rondelle de citron, toujours pour son acidité, ou verser du jus de citron sur un sucre à faire fondre du la langue. Excellent digestif contre les nausées et vomissements, le gingembre est aussi acide et donc une excellente stimulation en cas de hoquet.

Astuce 3 : Mâcher une grosse cuillère de beurre de cacahuètes pour ne plus hoqueter

Astuce 4 : Avaler un peu de sauce piquante pour stopper le hoquet

À défaut de pouvoir avoir peur, le feu du piquant sur la langue va permettre de vous faire oublier le hoquet. Cette distraction va arrêter le hoquet. Vous pouvez aussi respirer du poivre pour provoquer un éternuement.

Astuce 5 : Ressortir son pot de miel

Avec une cuillère de miel diluée avec une pointe d’eau chaude placée sous la langue, votre hoquet ne va pas faire long feu. Cela va aussi guérir l’irritation des cordes vocales qui en résulte.

Astuce 6 : Avaler une cuillère de poudre de cacao

C’est le même principe que pour le sucre, mais c’est encore meilleur !

Astuce 7 : Respirer dans un sac à papier

Cette astuce à réaliser avec précaution permet d’ingérer du dioxyde de carbone. En effet, si le niveau de CO2 devient élevé, votre système va pousser votre diaphragme à se contracter pour rechercher de l’oxygène. Sinon, essayez de boire à travers une serviette en papier est un effort qui permet de combattre les spasmes. Rapidement, le hoquet finit donc par disparaître.

Astuce 8 : Vous prendrez bien un peu d’aneth?!

Ici, l’effort de mastiquer une cuillère de graines d’aneth va stimuler le nerf vague.

Astuce 9 : La glace

C’est une astuce de grand-mère plus étonnante, mais ça soulage ! Vous pouvez appliquer un glaçon sur votre nombril qui est relié au diaphragme et qui va apaiser ses contractions ou même sur le diaphragme lui-même. Sinon, il est possible de sucer un glaçon, d’avaler de la glace pilée ou de se gargariser avec de l’eau glacée.

Voilà, votre hoquet a disparu ! Et la prochaine fois, évitez de manger trop vite ! Si vous mangez trop rapidement, cela peut provoquer le hoquet (même si ce n’est pas la seule raison !). Bon à savoir : il est aussi possible de soigner les hoquets de bébé après le biberon avec des remèdes de grand-mère.

La vidéo :