in

4 utilisations très malignes des épluchures au potager

Crédits : iStock

Loin d’être de simples déchets alimentaires, vos épluchures sont en réalité pleines de talents. Les utilisations ne manquent pas pour vos écorces de citron, pelures d’orange et même vos peaux d’oignons. Alors, au lieu de les jeter à la poubelle, laissez-leur une chance de vous éblouir ! Aujourd’hui, nous avons plus particulièrement décidé de nous concentrer sur les manières d’utiliser ses épluchures au potager ou dans son jardin. En effet, les peaux des fruits et légumes sont des matières organiques riches en nutriments très prisées par vos plantes. Dans le composteur ou pour la chasse aux insectes ravageurs, découvrez comment les recycler et revaloriser intelligemment.

Utiliser ses épluchures en compost

compost
Crédits : Pixabay/Ben_Kerckx

Si vous avez un peu d’espace pour installer un composteur, vous pourrez y ajouter vos épluchures pour faire un bon compost pour le potager et le jardin. En complément des déchets bruns (feuilles mortes, brindilles, carton, paille…), les épluchures sont en effet des déchets verts permettant de bien équilibrer un compost tout comme les coquilles d’œufs, les fleurs fanées et les mauvaises herbes. Il suffit de mélanger tout ça régulièrement pour permettre à la matière organique de bien s’aérer et respirer. Ensuite, on laisse le tout se décomposer en douceur. Et après, mission accomplie ! Cet amendement à base en autres d’ordures ménagères fait maison pourra vous servir d’engrais naturel pour vos jardinières et pour ou pour le terreau de vos espaces verts.

Toutes les épluchures ne sont toutefois pas bonnes à mettre au compost. Évitez les peaux d’avocat ou l’écorce d’ananas qui se décomposent très mal. Pour le bien-être du potager, limitez aussi les épluchures d’agrumes qui apportent trop d’acidité dans le compost.

Les épluchures contre les nuisibles du potager

Crédits : Pixabay/Meli1670

Il existe plusieurs manières d’utiliser les épluchures contre les insectes nuisibles et autres ravageurs du potager :
-Les épluchures d’agrumes chassent les limaces. Le citron va aussi repousser les fourmis. À disposer dans les zones de passage.
-Les épluchures de concombre déposées sur de l’aluminium font fuir les gastéropodes.
-Disposez des pieds de brocolis pour vous débarrasser des mouches (notamment la mouche de la carotte)
-La peau d’ail a de nombreuses utilités. Au jardin, le jardinier peut en faire quelques coupelles pour éloigner la plupart des insectes. On peut aussi laisser ces peaux sur l’ail quand on prépare un purin d’ail anti-pucerons

Veillez juste à remplacer régulièrement les épluchures. En effet, elles perdent en efficacité en se décomposant.

Les épluchures pour piéger les ravageurs du potager

peau de banane utilisations jardin
Crédits : PeakPx

Vos épluchures sont de vrais trésors pour attirer les ravageurs. Que ce soit pour les détourner de vos cultures ou pour les piéger, leurs utilisations ne manquent pas.
-Creusez un peu et déposez à ras du sol une coupelle remplie d’épluchures de pommes de terre. Cela attirera les doryphores et vous pourrez les éliminer mécaniquement.
-La peau de banane est ici aussi très utile. En répulsif, faites-en de petits morceaux à enfouir légèrement au pied des plantes pour chasser les pucerons. Ou alors, vaporisez une infusion eau-peau de banane sur les plantes infestées. Vous pouvez aussi l’utiliser en guise de piège en en faisant macérer dans du vinaigre de cidre. Versez le tout au fond d’une bouteille coupée en deux où la partie supérieure est posée goulot vers le bas (comme un entonnoir). Cela va attirer les insectes, mais ils ne pourront plus sortir et finiront par se noyer.

Dernière idée : les épluchures… à planter au potager !

Crédits : iStock

Restes de carotte ou de topinambour, racine d’oignon, ail germé, cœur de laitue, morceau de gingembre bourgeons vers le haut, ail qui a germé, trognon de salade frisée, partie blanche racineuse du poireau… Les déchets de cuisine peuvent souvent être plantés en pleine terre ou être mis à germer dans de l’eau avant d’être plantés en pleine terre. Néanmoins, on pense peu à utiliser les pommes de terre germées. Pourtant, ces germes peuvent vous permettre d’obtenir des plants de patates. Coupez les pommes de terre en trois ou quatre en veillant à ce qu’il y ait des germes sur chaque morceau. Puis plantez le tout dans un terreau humide ! Vous pouvez aussi repiquer très facilement les restes de topinambour.

Avec ces petites astuces, vous avez de quoi moins remplir vos poubelles et limiter le gaspillage alimentaire !