in

Les 6 pires utilisations du bicarbonate : les erreurs à éviter !

Crédits : Pixabay/Monfocus - Modif : ADGM

Aussi appelé bicarbonate de sodium, le bicarbonate de soude est le roi des produits ménagers écologiques de grand-mère. Du jardin à la maison en passant par des utilisations beauté (gommage, déodorant…), ses applications au quotidien sont multiples. Néanmoins, comme avec son comparse le vinaigre blanc dont certaines utilisations sont à éviter, on commet parfois erreurs avec cette poudre naturelle. En effet, elle n’est pas dangereuse, mais une mauvaise utilisation n’est pas sans conséquence. Voici les pires utilisations du bicarbonate pour éviter ces erreurs au quotidien. Des subtilités que tout le monde devrait connaître sur ce grand classique des produits d’entretien sans produits chimiques !

Erreur 1 : Le mélanger avec du vinaigre blanc

vinaigre bicarbonate
Crédits : Flickr/Bradleypjohnson

Le bicarbonate et le vinaigre d’alcool ne doivent être mélangés que dans deux cas : pour déboucher une canalisation et la détartrer ou alors pour détacher une tache par l’action mécanique de la réaction moussante. Le reste du temps, mieux vaut éviter ce mélange où l’acide et le basique se neutralisent chimiquement. Le mélange des deux n’a ensuite plus aucune efficacité et va au contraire détruire leurs principes actifs, donnant de la simple eau salée à la fin de la réaction chimique. Autant dire que c’est un sacré gâchis ! C’est particulièrement à éviter dans des produits que l’on garde longtemps comme la lessive, le produit vaisselle, le spray pour toutes les surfaces… Choisissez plutôt l’un ou l’autre pour l’entretien de la maison.

Erreur 2 : L’utiliser pour blanchir son linge

bicarbonate de soude vêtements linge panier
Crédits : iStock

Le bicarbonate est excellent pour l’entretien du linge. En plus d’être un bon détachant, son effet anticalcaire lui confère en effet un pouvoir adoucissant sur les vêtements. On ne fait donc pas mieux pour adoucir le linge rêche. Néanmoins, ce n’est absolument pas un agent blanchissant ! En effet, on a tendance à lui prêter toutes les vertus, dont celle-ci qui n’en fait au final pas partie. Cette idée fausse s’explique par ses propriétés contre le tartre lui permettant également de limiter le ternissement du linge. De ce fait, il aide à préserver la brillance et l’éclat des couleurs comme du blanc. Toutefois, si le linge blanc a besoin d’un blanchiment, il ne vous sera plus d’aucune utilité. Utilisez dans ce cas du percarbonate de soude (eau oxygénée en poudre), des cristaux de soude, du sel d’oseille ou encore du jus de citron pour un blanchissement très efficace du linge.

Erreur 3 : Utiliser le mauvais type de bicarbonate

bicarbonate de soude ou sodium
Crédits : Flickr/Aqua.Mech

Il existe trois types de bicarbonates :
-Le bicarbonate de qualité technique s’achète en magasin de bricolage et s’utilise principalement au jardin et pour un usage ménager. Il est en revanche impropre à la consommation, car même s’il s’agit de la même molécule, sa pureté et sa qualité sont moins bonnes. De ce fait, il ne faut jamais l’utiliser sur votre peau ou sur vos enfants.
-Il existe aussi le bicarbonate alimentaire que l’on achète dans nos supermarchés. Le bicarbonate de qualité alimentaire peut quant à lui tout à fait s’utiliser sur la peau, en interne, pour le jardin et le ménage comme nos animaux de compagnie.
-Enfin, le dernier type est le bicarbonate pharmaceutique qui possède les mêmes applications que ce produit naturel alimentaire, mais qui est bien plus cher.
Pour éviter les erreurs, vérifiez toujours le type de bicarbonate lors de l’achat. Le bicarbonate alimentaire reste le plus polyvalent et économique.

Erreur 4 : Abuser du bicarbonate au quotidien

ménage naturel bicarbonate citrons
Crédits : Pixabay/Monfocus

À partir de 200 à 300 g, le bicarbonate devient dangereux. Bien sûr, ce sont des doses énormes que l’on ingère rarement au quotidien dans nos recettes ou nos remèdes naturels. Toutefois, il n’est pas toujours nécessaire d’avaler le paquet entier pour constater des effets délétères. En effet, même à des doses normales, il peut s’avérer dangereux pour certaines personnes, notamment de par sa richesse en sodium qui peut être nocive en consommation quotidienne. Une consommation excessive peut conduire à des symptômes tels que des nausées et vomissements, diarrhées, maux de tête, gonflements des jambes… Dans les cas les plus graves, des convulsions et une insuffisance rénale peuvent survenir. En outre, il convient de ne pas l’utiliser tous les jours pour blanchir les dents. Cela peut en effet abîmer l’émail dentaire.

Erreur 5 : L’utiliser en cas de traitement médical ou sur des personnes fragiles

femme enceinte grossesse ventre
Crédits : Flickr/Abi Porter

Pour éviter les erreurs en créant des interactions entre vos médicaments et le bicarbonate, mieux vaut demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Du reste, il est déconseillé d’utiliser le bicarbonate chez les femmes enceintes et enfants de moins de 6 ans. Attention aussi en cas de régime sans sel et d’hypertension, d’insuffisance cardiaque ou rénale, d’oedème pulmonaire, de maladie des reins ou du foie, d’acidose respiratoire ou d’alcalose métabolique.

Erreur 6 : Le confondre avec une autre poudre blanche

ménage bicarbonate poudre
Crédits : iStock

Pensez à toujours bien étiqueter vos bocaux en verre ou boîtes en métal. Cela vous évitera ainsi d’utiliser de la soude caustique, très semblable au bicarbonate en termes d’aspect, mais très dangereux et irritante en cas de mauvaise utilisation. Le percarbonate de soude est quant à lui également aussi très similaire au bicarbonate, mais ne peut pas être ingéré ou utilisé sur la peau. Attention aux confusions !