in

Faire pipi sous la douche : pourquoi c’est une très mauvaise idée

Crédits : iStock

Faire pipi sous la douche est une habitude très commune. Et si beaucoup de personnes n’osent pas l’avouer ou s’en défendent, d’autres avouent volontiers s’y adonner, vantant même parfois les vertus écologiques de cette pratique qui peut paraître pour le moins anodine au prime abord. Toutefois, Alicia Jeffrey-Thomas, une docteure en physiothérapie qui fait de la pédagogie et de la sensibilisation sur le réseau social TikTok à ses heures perdues, a récemment évoqué les conséquences sur la santé du fait d’uriner sous la douche, notamment pour les femmes. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas pour une question d’hygiène qu’elle le déconseille. En effet, l’urine est évacuée et rincée immédiatement. En réalité, la spécialiste met plutôt en avant des raisons physiologiques et psychiques.

Faire pipi sous la douche : une pratique pas très physiologique

Si les hommes peuvent sans problème uriner debout, il n’en va pas de même pour la femme. En effet, pendant la toilette, la femme adopte une posture debout. Lorsqu’elle urine dans cette position qui n’est pas adaptée pour son appareil génital, elle ne peut ainsi pas vider totalement sa vessie. Cela implique donc de devoir retourner aux toilettes peu après la douche, ce qui s’avère donc contreproductif. Si vous pensiez gagner du temps et faire d’une pierre deux coups, vous êtes donc bien loin du compte !

 

@scrambledjamReply to @gwas007 why you shouldn’t pee in the shower (probably part 1 of multiple?) #learnontiktok #tiktokpartner

♬ Similar Sensation (Instrumental) – BLVKSHP

Cela peut aussi mal conditionner notre corps…

Dans sa vidéo, la jeune docteure évoque aussi le “réflexe de Pavlov”. Il s’agit d’un conditionnement où il y a une association entre des stimuli issus de l’environnement et des réactions automatiques involontaires et non innées de l’organisme acquises par l’apprentissage ou l’habitude. Plus simplement, notre cerveau réagit à un stimulus avec un réflexe automatique.

Concrètement, le fait de faire pipi régulièrement sous la douche pourrait conditionner le cerveau à pousser le corps à uriner systématiquement en entendant le bruit de la pluie, d’une fontaine, d’une cascade, d’un robinet à cause de l’association entre le bruit de l’eau qui coule et du fait d’uriner. Lors d’une envie pressante, le réflexe en question pourrait même devenir incontrôlable. Par ailleurs, en cas problème au niveau du plancher pelvien ou avec l’âge, il y a également des risques de petites fuites.

Aussi, peut-être faut-il y réfléchir à deux fois avant de faire sa petite commission sous la douche