in

Panaris : 7 remèdes pour le soigner et soulager au naturel

Crédits : iStock
Panaris : 7 remèdes pour le soigner et soulager au naturel
noté 4.5 - 4 votes

Le panaris fait son apparition sur un doigt ou un orteil après une plaie légère. En général, c’est lié au fait de se ronger les ongles ou les peaux ou une coupure, mais une écharde, une piqûre d’insecte ou une manucure un peu trop brutale peuvent aussi le causer. En effet, toutes ces petites ouvertures dans la peau laissent le champ libre aux bactéries qui s’y logent. Rapidement, l’infection se développe sous la forme de rougeurs, d’un gonflement et/ou d’un abcès rempli de pus. Or, même si cela peut sembler bénin, la douleur est lancinante et il faut agir. Alors, on va vous livrer quelques remèdes de grand-mère, mais on doit insister sur l’importance de garder un œil sur la plaie.

Si cela évolue peu ou mal les heures qui viennent, il faudra sûrement rapidement voir un médecin (avec votre carnet de santé pour voir si vos vaccins pour le tétanos sont à jour) ! En effet, l’intervention chirurgicale s’impose lorsque c’est trop profond tendons, os, etc.) et il peut y avoir des complications.

1) Faire baigner le doigt ou l’orteil dans du liquide

sel
Crédits : Pixabay/Onefox

Le fait d’offrir des bains au membre infecté permet surtout d’assouplir la peau pour aider le pus à sortir. Aussi, cela aide à faire mûrir le panaris pour accélérer sa guérison. En général, on conseille un bain de désinfectant ou un bain dans un bol d’eau tiède additionnée d’une cuillère à soupe de sel. Certains utilisent de l’eau avec quelques gouttes de javel, mais vous connaissez peut-être déjà notre désamour pour ce produit très nocif ! Alors, nous n’en dirons pas plus là-dessus.

2) Le cataplasme d’argile verte contre un panaris

argile
Crédits : iStock

Encore une fois, on peut faire appel aux propriétés thérapeutiques de l’argile ! En effet, elle est antibactérienne, cicatrisante et anti-inflammatoire. Ainsi, vous pouvez appliquer une couche épaisse d’un cataplasme d’argile fait maison après avoir désinfecté le doigt avec de l’alcool iodé par exemple. Aussi, vous pouvez y ajouter deux gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé pour ses propriétés antivirales, antifongiques et antiseptiques puissantes. Répétez l’application trois à six fois par jour (bref, autant que possible). Puis laissez poser une heure ou deux. Et surtout, rappelez-vous bien de ne jamais utiliser de métal pour préparer ou appliquer le cataplasme. Sinon, vous annihilerez les bénéfices de l’argile !

3) L’ail et le lait

ail
Crédits : Flickr/Kjokkenutstyr.net

De nombreuses familles connaissent le remède traditionnel qui consiste à imbiber de la mie de pain avec du lait et de l’appliquer quelques heures (voire une nuit) sur la zone affectée. Ensuite, on recouvre généralement le tout d’un film plastique et d’un bandeau pour protéger. Puis on réitère chaque soir avant d’aller dormir. Cependant, il est possible de rendre cette technique plus efficace en ajoutant deux gousses d’ail hachées en plus de la mie dans la casserole de lait que l’on met à chauffer doucement. Après avoir laissé tiédir, on applique la pâte sur le doigt ou l’orteil. Ici, on peut compter 20 minutes d’application trois fois par jour. L’ajout de l’ail permet de bénéficier de ses propriétés antibactériennes et antifongiques efficaces pour soulager certaines affections.

4) Utilisez du chou

chou
Crédits : Pixabay/Jackmac34

Vous connaissez la feuille de chou contre les douleurs menstruelles ! Mais connaissez-vous les remèdes à base de chou contre le panaris ? Ici, vous pouvez en faire cuire au four. Ensuite, réduisez-le en bouillie. Puis appliquez le tout encore un peu chaud sur le doigt à traiter. Vous pouvez aussi imbiber une compresse du jus de cuisson si vous préparez le chou dans de l’eau.

5) Un remède à base d’oignon pour votre panaris

Capture YouTube de la chaîne Rajshri Food

Le choix d’utiliser de l’oignon peut étonner. Néanmoins, cet aliment basique est un antiseptique efficace pour assainir les infections cutanées de la peau (abcès, furoncles…et panaris en tête). Il aide aussi à favoriser la cicatrisation de la peau. Tout d’abord, vous pouvez faire cuire un oignon dans de l’eau frémissante et en appliquer une tranche chaude (jamais brûlante) sur le panaris. Dans le même ordre d’idée, vous pouvez ajouter une cuillère à soupe d’infusion de thym et une cuillère à soupe de miel au jus d’un demi-oignon. Puis appliquez-en une bonne couche sur la zone à traiter et laissez agir 12 h sous une compresse. Finissez avec un bon nettoyage. Le miel est aussi un antibactérien cicatrisant et assainissant et l’infusion de thym apporte encore plus l’effet antiseptique tout en soulageant l’inflammation cutanée.

6) Avec des huiles essentielles très antibactériennes

huile essentielle de lavande
Crédits : iStock

Des huiles essentielles telles que la lavande aspic ou le niaouli sont idéales pour faire face au staphylocoque doré. En effet, une goutte pure appliquée sur la peau lui permet de bénéficier des effets antibactériens de ses essences. Aussi, on aime l’association puissante du laurier noble et de l’origan kalitéri (à parts égales). On pourra ici les appliquer 5 fois par jour pendant 48 h (délai au-delà duquel il vaut mieux voir un médecin si on ne voit pas d’amélioration). Les plus équipés ou ceux qui ont souffert de plusieurs panaris peuvent également tester une synergie plus complète. Pour ce faire, munissez-vous d’un flacon en verre de 15 ml. Puis diluez-y 1 ml d’HE de bois de Hô, 1 ml d’HE de lavande aspic, 1 ml d’HE de niaouli, 1 ml d’HE de serpolet et 1 ml d’HE de thym à linaloldans de l’huile végétale de lys blanc. Vous pourrez appliquer quelques gouttes de votre synergie deux à trois fois par jour.

7) Et pour les amateurs d’homéopathie ?

granules homéopathie
Crédits : Pixabay/Silviarita

Cap sur l’Hepar sulfur 15 CH : une dose trois fois toutes les douze heures. Vous pouvez aussi utiliser en même temps Belladona 5 CH pour plus d’efficacité et une meilleure guérison. Ici, prenez cinq granules par heure.

8) Et comment ne plus souffrir de panaris dans le futur ?

panaris
Crédits : Glen / Flickr

Réfléchissez à la cause du panaris. Bien souvent, cela est lié à la vilaine habitude de se ronger les ongles ou d’arracher les peaux sur leur pourtour. Le fait de refouler les cuticules peut aussi jouer un rôle dans cette affection. Aussi, les amateurs de travaux manuels peuvent porter des gants pour protéger leurs mains. Par ailleurs, prenez soin de vos blessures, car même les petites plaies ridicules peuvent laisser entrer des germes ! Alors, ne négligez pas la désinfection et le pansement si nécessaire. Si vous devez retirer une épine ou écharde, prenez le temps de bien stériliser votre pince à épiler. De même, les outils pour la manucure (ciseaux, coupe-ongles, etc.) méritent un bon nettoyage !

Source

Articles liés :

Les bons gestes à faire en cas de panaris

Mycose des ongles : 9 remèdes naturels pour la soigner

Engelures : 7 remèdes de grand-mère pour les soigner

3 astuces pour retirer une bague coincée sur votre doigt