in

Numéros surtaxés : comment faire pour ne plus jamais payer !

Crédits : iStock

On parle de « numéros surtaxés » lorsque l’appel occasionne surcoût par rapport aux numéros géographiques. Heureusement, depuis le 1er janvier 2021, les administrations et organismes en lien avec les missions de service public n’auront plus le droit d’utiliser des numéros de ce type. Fini donc les mauvaises surprises au moment d’appeler pour régler une amende de stationnement ou pour faire une démarche et faire valoir vos droits ! Néanmoins, en dehors de cela, les numéros surtaxés restent légion avec les quelques précieux centimes d’euros associés qui s’envolent chaque minute en plus du prix d’un appel local. En plus, les numéros payants peuvent aussi être une arnaque dans certains cas. Pour éviter de vous ruiner à chaque appel en payant au prix fort, voici ce qu’il faut savoir !

Les différents types de numéros et comment reconnaître ceux qui sont surtaxés ?

Savoir identifier un numéro gratuit ou un numéro payant est la première étape pour ne pas se faire avoir. Avec les inscriptions minuscules, il n’est en effet pas toujours facile d’y voir clair. Heureusement, le code couleur de l’Arcep peut vous y aider :
-Les numéros verts sont tous gratuits. Ils commencent par 0800, 0801, 0802, 0803, 0804 ou 0805.
-Les numéros gris commencent par 0806, 0807, 0808, 0809 et sont gratuits à la base. Toutefois, le service peut devenir payant si vous n’avez pas de forfait illimité.
-En violet, ce sera les numéros payants automatiquement, parfois en cumul avec le prix d’un appel local. On reconnaît les numéros violets au fait qu’ils commencent par 081, 082 ou 089 et qu’un serveur vocal informe généralement de la tarification au début de l’appel.
-Les numéros SVA pour Service à Valeur Ajoutée sont souvent des numéros d’entreprise, de service client ou de renseignement en 08. Ici, la surtaxe n’est pas automatique. Mieux vaut se renseigner en amont, par exemple sur Internet.

En cas de doute sur un numéro suspect ou qui vous est inconnu, n’hésitez pas à consulter la plateforme infosva.org qui renseigne le tarif ainsi que des informations sur l’entreprise et la nature des services fournis. Vous pouvez aussi y faire des signalements.

femme téléphone inquiète facture téléphone problème
Crédits ; iStock

À savoir : derrière tout numéro surtaxé, il y a bien souvent un numéro gratuit !

Comme le rappelle le site du Ministère de l’Économie, « toutes les entreprises ont l’obligation de mettre un numéro non surtaxé à la disposition de leurs clients ». Elles ne sont en revanche pas toujours volontaires pour les partager, préférant afficher leurs numéros surtaxés pour des raisons évidentes. Vous pourrez toutefois trouver les numéros gratuits assez facilement, notamment en consultant des sites d’associations de consommateurs ou les annuaires spécialisés dans les numéros non surtaxés.

Voici comment contester la surtaxe d’un numéro payant !

Vous ne connaissiez pas les précédents conseils et vous retrouvez avec des factures de téléphone élevées ? Vu que fournir un numéro de téléphone gratuit sur un contrat ou bon de commande pour le service après-vente est obligatoire, vous pouvez tout à fait contester la facture si vous avez eu une surtaxe à cause d’un appel lié à un suivi de commande ou une réclamation. Dans les autres cas ou s’il s’agit d’un appel professionnel, vous ne pourrez en revanche pas contester. Pour récupérer votre argent, envoyez une lettre recommandée avec avis de réception au service dont il est question avec une copie de la facture mentionnant l’appel surtaxé. Surtout, gardez précieusement une copie de votre demande et de l’accusé de réception.

femme comptabilité factures internet ordinateur
Crédits : iStock

Derniers conseils sur les numéros surtaxés avant de se quitter…

Rappelez-vous toujours que vos interlocuteurs ne sont pas toujours bienveillants ! C’est triste, mais de nombreuses entreprises malveillantes ont accès à nos numéros et utilisent des moyens frauduleux pour nous pousser à les appeler et nous faire payer un appel surtaxé.

Alors, surtout :

-Même s’il y a un message vocal ou un SMS qui vous semble sérieux, ne rappelez jamais un numéro en 0899.
-Plus généralement, ne rappelez pas les numéros inconnus, quel que soit le cas de figure.

Le site du Ministère de l’Économie donne quelques exemples de sollicitations dont il faut se méfier :
« Pour prendre possession de votre colis, vous devez rappeler le numéro (089XXXXXXX). »
« Vous avez entrepris une démarche administrative : vous êtes invité à appeler le (089XXXXXXX), votre dossier est le 7733. »
« Gagnez un téléphone, un voyage : pour cela, appelez le (089XXXXXXX). »
Cela inclut aussi les soi-disant jeux-concours gagnants ou les sollicitations en urgence de “votre banque”. Si vous n’avez rien demandé, ces personnes n’ont pas de raison de vous contacter ! Et bien sûr, ne livrez jamais d’information sensible par mail, SMS ou téléphone.