in ,

Les 7 choses importantes à prendre en considération au moment de choisir son matelas

Crédits : iStock
Les 7 choses importantes à prendre en considération au moment de choisir son matelas
noté 5 - 5 votes

Si l’on prend la base des sept heures de sommeil quotidiennes recommandées, cela signifie que l’on passe 23 ans dans son lit, soit 200 000 heures dans une vie ! Ces chiffres donnent évidemment le tournis et peuvent être plus élevés encore chez ceux qui sont de vraies marmottes et qui peinent à quitter leurs draps le matin. Sauf que pour se sentir bien, il faut bien choisir son matelas et le changer au bout de dix ans, car ses matériaux se dégradent sérieusement avec le temps (sans parler des acariens et autres peaux mortes ou moisissures qui ont eu le temps d’y faire leur nid). Mais comment ne pas se tromper ? Faisons le point sur tous les éléments importants auxquels il faut penser.

Choisir la bonne matière

Crédits : Flickr

Ressorts, latex, mousse… il y a de quoi se sentir plutôt perdu quand on ne sait pas à quoi cela correspond ! Voici les avantages et inconvénients de chaque matière.

1) La mousse

Il existe plusieurs types de mousses et toutes ne se valent pas au niveau du confort. Par exemple, la mousse en polyéther n’est pas très onéreuse, ce qui peut être attirant quand on a un budget limité, mais elle est très molle et ne convient donc qu’aux couchages exceptionnels (le corps a besoin d’un meilleur maintien que ça au quotidien et sur le long terme). Préférez-lui la mousse en polyuréthane qui est bien plus ferme et donc plus appréciée par le dos sans être très chère. Enfin, il y a la mousse qui compose les matelas à mémoire de forme qui offre un maintien parfait et donc un bien-être très apprécié par ceux qui souffrent au niveau du dos ou pour des muscles qui ont besoin de relâchement. Ils sont aussi sensibles à la chaleur du corps et peuvent plaire à une personne qui a toujours froid la nuit. Cette matière innovante qui apporte une sensation de légèreté et d’apesanteur n’a qu’un seul point faible : des problèmes d’humidité ! Du coup, choisissez de préférence des matelas respirants et traités anti-acariens si vous y êtes sensible.

2) Le latex

Il s’agit souvent d’une matière très prisée grâce à sa résistance, sa longévité et le fait qu’il est bien aéré grâce à ses alvéoles, une bonne nouvelle lorsque l’on a une chambre où il y a des problèmes d’humidité et que l’on cherche un matelas plus “hygiénique”. Si vous êtes asthmatique ou particulièrement sensible aux acariens, le latex peut donc tout à fait vous convenir. On y retrouve par souvent entre trois et sept zones de confort permettant une bonne installation du corps. Notez néanmoins que plus il y aura de zones de confort, plus le matelas sera cher. Si votre budget est serré, sachez que cinq zones seront suffisantes.

3) Les ressorts

Ils sont très bien ventilés, ce qui est excellent pour ceux qui transpirent énormément la nuit, car ils évacuent bien la chaleur et l’humidité. Il existe différents types de ressorts. Les coniques sont ceux qui étaient utilisés par le passé et ils ont plusieurs défauts : ils vieillissent mal et ils peuvent plus se sentir à travers le matelas, mais en plus, ils ne sont pas idéals lorsque vous dormez avec quelqu’un puisque les moindres mouvements d’un côté peuvent se sentir de l’autre (quand on sait que l’on bouge environ quarante fois par nuit, il faut bien y réfléchir). Aujourd’hui, on les trouve beaucoup moins sur le marché, mais cela vaut la peine de bien vérifier, surtout si vous n’avez pas un sommeil facile ! Les ressorts ensachés permettent quant à eux une meilleure indépendance des dormeurs et restent tout de même bien ventilés malgré leur enveloppement.

4) La laine

Les matelas en laine à l’ancienne sont souvent produits par des artisans et peuvent donc être réalisés selon vos besoins et vos goûts, notamment en ce qui concerne la fermeté et le coutil. Ils sont 100% bios et ils sont excellents pour ceux qui souffrent d’allergies

N’oubliez pas que certains matelas peuvent aussi mélanger deux matières pour plus de confort et pour combiner les avantages.

Outre la matière, quels sont les critères importants ?

Crédits : Flickr/Tina Franklin

1) Le choix du sommier

Nous n’y pensons jamais et l’on garde tout le temps le même. Pourtant, le sommier fait un tiers du travail de maintien et est un appui très important pour le matelas qui ne travaille donc pas tout seul, mais bien main dans la main avec cette structure qui optimise le confort. Pensez bien à lui au moment de l’achat du matelas : ils vont de paire et devraient donc être achetés ensemble ! Et oubliez le simple matelas posé au sol… moins bien aéré, il sera plus sujet à l’humidité, aux acariens et aux moisissures.

2) Pour le matelas, pensez densité et fermeté

Le degré de fermeté peut être plus ou moins élevé suivant vos goûts et vos mensurations (les vendeurs de magasins de matelas pourront vous renseigner sur ce point à ne pas négliger, car une personne plus grande et corpulente devra se tourner de préférence vers des modèles plus fermes) . Dans tous les cas, optez quand même pour un matelas relativement ferme pour vous offrir un bon maintien. Même si vous ne souffrez pas du dos, rappelez-vous que vous allez le garder longtemps et que ce maintien de la colonne vous protégera des problèmes futurs et vous sera bien utile en cas de souci de santé. Et pour la densité, optez au minimum pour 28 kg/ m3… cela vous évitera de vous enfoncer dans le matelas et de sentir les lattes du sommier après quelques temps d’utilisation.

3) Prenez les bonnes dimensions… surtout si vous dormez à deux

Un matelas qui a une épaisseur de plus 25 cm est plus que conseillé en cas de maux de dos. Pour choisir la taille en longueur, comptez au moins vingt centimètres au-dessus de la taille du plus grand dormeur (par exemple, un lit de deux mètres pour un dormeur qui fait 1m80). En largeur, c’est comme vous le souhaitez ! Si vous dormez à deux, mais il est agréable de savoir qu’une largeur de 1m60 permet de moins risquer de se toucher par inadvertance et cela évite donc les micro-réveils pendant la nuit. Si l’un des deux est très remuant, vous pouvez même envisager un matelas de 1m80 pour avoir encore plus d’espace. Une autre astuce testée et approuvée est de mettre deux matelas côte à côte… ainsi quand l’un bouge, l’autre ne sent presque rien !

Sources : Biba ; Tout Pratique ; Fourchette et Bikini

Articles liés :

7 remèdes pour mieux dormir (et quelques conseils pour favoriser le sommeil)

Comment ne plus jamais se réveiller avec des maux de dos et bien dormir

5 huiles essentielles géniales pour vraiment mieux dormir