in

Comment faire pousser facilement de l’ail chez soi pour ne plus jamais en manquer

Capture vidéo tirée de la chaîne YouTube de Podgardening

Cru ou cuit, l’ail est un aliment de base que l’on retrouve dans de nombreux plats grâce à son petit goût unique. Mais son intérêt n’est pas que gustatif, il est excellent en prévention pour s’offrir une santé de fer et guérir des maux déjà bien installés. En effet, en plus d’être antibactérien, antifongique et très peu calorique, il est riche en antioxydants, en vitamines (B6 et C) et en minéraux (calcium, potassium…). Il prend soin du cœur, de la tension artérielle et aide à gérer des taux de cholestérol élevés. Vous pensez qu’il est compliqué d’en faire une plantation ? Cher ami jardinier, vous avez tout faux ! Voici comment faire pousser de l’ail chez soi en toute facilité. Et en plus, vous en aurez toute l’année pour parfumer vos préparations culinaires et au jardin, cela fait fuir de nombreux nuisibles. 

Ce qu’il faut pour vos plants :

  • Pots avec drainage + Terreau pour semis
  • Têtes d’ail bien fraîches

Les étapes pour faire pousser de l’ail :

1) Avant la plantation, prenez vos têtes d’ail choisies avec soin et séparez les gousses en prenant garde pour ne pas abîmer la base.

2) Au potager, enterrez les gousses côté pointu vers le haut. Pensez à les semer en les séparant d’environ 10 cm.

3) Couvrez vos semences de quelques centimètres de terreau que vous garderez humide, mais pas trop pour ne pas noyer l’ail. On veut arroser suffisamment pour éviter la sécheresse, c’est tout. En effet, il n’a pas besoin de beaucoup d’eau donc n’ayez pas la main lourde sur l’arrosage.

4) Laissez pousser en coupant les fleurs régulièrement pour que le goût se concentre dans le bulbe.

Les bulbes d’ail ont besoin de 8 à 10 mois pour pousser et la meilleure période pour le planter est le début de printemps ou l’automne. On sait qu’il est prêt à être récolté quand la plante présente 5 à 6 feuilles jaunâtres. Il faudra alors le faire sécher une semaine dans un lieu sec et tempéré (tel qu’un garage) avant de l’utiliser. Notez que les tiges vertes sont comestibles et peuvent donc aussi être consommées comme de la ciboulette ou des herbes aromatiques (persil, basilic…). Loin d’être comparables à de mauvaises herbes, ces tiges pleines de saveur sont délicieuses en omelette ou en salade avec des tomates et de l’huile d’olive !

Technique alternative pour faire pousser de l’ail :

Montage à partir d’images tirées de la chaîne YouTube DIY Home and Garden

Bonne nouvelle pour les jardiniers : la culture de l’ail est définitivement très étonnante ! En effet, il est aussi possible de mettre des gousses dans un verre avec un peu d’eau (partie pointue vers le haut toujours). Il ne reste plus qu’à laisser le tout germer ! Une fois que vous avez obtenu des racines et une tige, vous pourrez les planter en pleine terre comme expliqué précédemment. Les jeunes pousses seront très faciles à cultiver. Les deux techniques de jardinage fonctionnent et vous aideront à profiter des apports nutritifs et des propriétés médicinales de l’ail.