in

12 astuces faciles pour faire durer son plein de carburant plus longtemps

faire le plein d'essence à la pompe à essence flambée des prix du carburant
Crédits : iStock - Modif : ADGM
5/5 - (4 votes)

Les prix affichés à la pompe n’ont de cesse de grimper et le passage aux stations essence est donc très redouté par les conducteurs. Bien sûr, une voiture consommera plus ou moins de carburant en fonction de sa taille et de son moteur. Cependant, on peut déjà prendre certaines bonnes habitudes pour économiser sur le plein d’essence. Il est en outre possible d’adapter sa conduite pour réduire sa consommation de carburant et ainsi limiter ses passages à la station-service, ce qui peut avoir un impact non négligeable sur ses dépenses à l’année. Que votre voiture ait un moteur essence, diesel ou hybride, découvrez donc toutes nos bonnes astuces pour faire durer votre plein d’essence plus longtemps et pouvoir ainsi faire plus de kilomètres avec votre véhicule.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer à vélo ou faire du covoiturage, ces astuces vous aideront au moins à faire de substantielles économies !

1) Tout commence avec le choix du véhicule

C’est bien connu : les SUV comptent parmi les citadines qui consomment le plus. D’ailleurs, on estime qu’ils consomment 1 l de plus aux 100 km par rapport à une berline équivalente. Cela s’explique par leur poids élevé, leurs gros pneus ainsi que leur mauvais aérodynamisme. Ces faux 4×4 ne donc pas le modèle le plus approprié pour faire des économies de carburant. Par ailleurs, sachez que si vous roulez principalement en milieu urbain et prenez peu l’autoroute, on conseille généralement plutôt la voiture hybride par rapport à la voiture électrique ou au véhicule classique.

2) Optimisez vos déplacements au maximum pour faire durer votre plein d’essence

parebrise voiture conduite
Crédits : Pixnio

Si vous avez plusieurs courses à faire sur une journée (teinturier, boulangerie, poste…), il est plus économique de réaliser tous ces déplacements en une seule fois pour réduire votre consommation d’essence.  En effet, un moteur froid consommera 20 % de plus sur une départementale (ou tout autre parcours fluide) et 50 % de plus en ville.

Bon à savoir : Pour les trajets courts (3 km ou moins), mieux vaut être à vélo ou à pied.

3) Être bien préparés avant de prendre le volant

Cela peut paraître tout bête, mais avoir une bonne connaissance de son parcours permet d’éviter les trajets et détours inutiles qui consomment de l’énergie. N’hésitez donc pas à potasser l’itinéraire avant de partir et à vous munir si besoin d’un GPS. De plus, le fait de ralentir au dernier moment n’est jamais bon quand on cherche à économiser du carburant. Savoir anticiper les stops et feux de signalisation est donc très important. Cela permet de profiter de son élan sans avoir besoin d’appuyer sur la pédale, et donc de consommer plus.

4) Pour faire durer votre plein d’essence, prenez soin de vos pneus !

vérifier la pression des pneus avant de les regonfler gonfler ses pneumatiques
Crédits : iStock

Il est essentiel de toujours vérifier l’état des “trains roulants” de votre véhicule (soit ce qui constitue le châssis et fait la liaison avec le sol). Assurez-vous notamment que vos pneumatiques sont bien gonflés. En effet une pression trop basse augmente la surface en contact avec le sol, et donc aussi au passage résistance au roulement et la consommation d’essence. À titre d’illustration, des pneus sous-gonflés de 0,5 bar peuvent augmenter votre consommation de 2 à 4 % suivant votre vitesse et la charge de la voiture. Ce n’est donc pas négligeable d’autant qu’il y a un risque dangereux d’éclatement. Idéalement, faites une vérification de la pression tous les deux mois. Et pour limiter leur usure, vous pouvez les surgonfler de 0,2 bar par pneu.

5) Évitez d’utiliser la climatisation

Vous savez sans doute déjà que rouler avec les fenêtres ouvertes nuit à l’aérodynamisme de votre véhicule. Il risque donc de consommer plus. Malgré cela, c’est tout de même mieux que la clim’ qui induit une surconsommation encore plus élevée ! Même si vous ne la réglez pas trop fort, elle provoque en effet toujours des pertes d’énergie pour le moteur et brûle du carburant. De plus, elle a tendance à irriter les voies respiratoires, assécher le nez et brasser les germes dans l’air ambiant… Si toutefois vous décidez d’utiliser la climatisation, nous vous conseillons de ne pas la régler sur une température inférieure de 4 °C par rapport aux températures extérieures.

En complément : découvrez nos astuces pour rafraîchir efficacement sa voiture en été.

6) Modifiez votre conduite pour faire durer votre plein d’essence

conduire sa voiture conduite économique
Crédits : iStock

Vous vous demandez “pourquoi mon essence part vite ?”. Bien souvent, c’est une histoire de conduite ! Adopter une conduite économique implique notamment d’opter pour le bon régime pour son moteur (à savoir 2 500 tr/min environ pour un moteur essence et 1 500 tr/min pour un moteur diesel) sans pousser les rapports.

Pour optimiser votre conduite, essayez de garder une vitesse constante (par exemple grâce au régulateur de vitesse si vous en avez un) et de lever le pied sur accélérateur. Les accélérations brutales sont à bannir. En ville, il faudra aussi bien anticiper les feux, ronds points, cédez le passage et autres piétons, mais aussi éviter de coller au train des autres véhicules afin de pouvoir voir venir si l’autre automobiliste accélère ou décélère. En bref, adoptez une conduite fluide et constante.

7) Le freinage : le nerf de la guerre !

Ce n’est pas tant la conduite qui consomme, mais aussi, et surtout le freinage. Dès que possible, essayez donc de rétrograder plutôt que de freiner. Et comme évoqué tantôt, anticipez au maximum les ralentissements de manière à pouvoir relâcher l’accélérateur en conséquence. Autant que possible, utilisez votre frein moteur à la place du point mort de manière à consommer moins de carburant et préserver vos freins.

8) À quelle vitesse rouler pour consommer moins d’essence et faire durer son plein ?

conduire sa voiture conduite économique plein d'essence entretien de la voiture garagiste
Crédits : iStock

Pour la plupart des voitures, c’est à une vitesse entre 50 et 80 km/h que la consommation est la plus minime. Dès que l’on commence à accélérer, on produit une consommation exponentielle. À titre d’exemple, en roulant à 120 km/h, vous consommez environ 20% de plus d’énergie qu’en roulant à 100km/h. Accélérer pour gagner quelques minutes ne vaut donc définitivement pas le coup (ou coût !), car c’est très énergivore. Rappelez-vous de garder une conduite constante, sans gros écarts de vitesse et sans trop user la pédale de l’accélérateur pour consommer moins.

9) Pour faire durer votre plein d’essence, prenez soin du moteur

Le moteur est à la voiture ce que le cœur est à l’homme. Une fois usé et encrassé, il n’a plus un aussi bon rendement et nécessite plus de carburant pour fonctionner. Il est donc essentiel de s’occuper de l’entretien de sa voiture et de ne pas laisser les problèmes traîner dans la mesure du possible. Pour économiser de l’essence, il faut surtout nettoyer ou changer le filtre à air, remplacer les bougies régulièrement et faire la vidange du véhicule. Enfin, si le démarrage à froid est difficile, surveillez l’injection.

10) Délestez votre voiture de tout poids

voiture coffre chargé
Crédits : iStock

Barres de toit, porte-skis, coffre de toit, porte-vélo… Tout ce qui rend le véhicule moins aérodynamique est à éviter pour préserver votre essence de toute surconsommation. Pensez aussi à vider votre coffre s’il est rempli d’objets ou outils lourds.

11) Une astuce pour faire durer votre plein d’essence plus longtemps

Si votre moteur tourne à plein régime dès le démarrage, cela va faire exploser votre consommation d’essence. Alors, comment faire ? Après avoir démarré votre voiture, attendez quelques mètres avant d’accélérer. Vous pourrez ensuite passer à la vitesse supérieure sans consommer trop de carburant.

12) Ne faites pas chauffer le moteur en hiver

Sur les anciens modèles de voiture, faire chauffer le moteur permettait de mettre l’huile à température et d’assurer sa fluidité totale. C’était donc une habitude essentielle pour préserver le moteur sur le long terme. Toutefois, les technologies ont évolué et les huiles avec elles. Elles sont aujourd’hui plus qualitatives et plus fluides. Inutile donc de laisser chauffer votre automobile moderne, et donc de gaspiller du carburant ! Vous pouvez simplement démarrer, embrayer et rouler lentement pendant les cinq premières minutes sans risquer d’agresser le moteur.

Maintenant que vous savez comment faire durer votre plein d’essence, passons aux questions subsidiaires !

Le choix de l’essence, c’est important ou pas ?

Sur cette question, les avis divergent. On entend parfois que l’essence haut de gamme (sans-plomb 98 et gazole premium) limite l’encrassement du moteur et permet une consommation optimisée même si c’est plus cher. Néanmoins, dans les faits, beaucoup de mécaniciens vous diront qu’entre 98 et 95, la différence est extrêmement minime, voire inexistante et tiendra uniquement au raffinage. Or, sans test en laboratoire, on ne peut pas connaître cette donnée. Le diesel premium reçoit quant à lui certes des additifs bénéfiques, mais rien de bien miraculeux. Bref, c’est surtout du marketing et ce que vous gagnez ne vaut au final pas le coup/coût.

Combien de kilomètres peut-on faire sur la réserve ?

Vous vous êtes déjà demandé quelle distance vous pouviez parcourir sur la réserve ? Pour le savoir, vous pouvez vous référer au manuel de votre voiture qui contient souvent cette information. Pour vous donner une idée, la réserve correspond généralement à 5 % du réservoir. On peut donc rouler approximativement rouler entre 70 et 80 km/h. Néanmoins, nous vous conseillons de ne pas parcourir plus de 50 kilomètres sur la réserve pour éviter une panne. Rappelez-vous en effet que la jauge à essence reste un indicateur approximatif dont la fiabilité peut laisser à désirer. Par ailleurs, rouler sur la réserve n’est pas bon pour le moteur.

Avec tous ces conseils glanés auprès d’un mécanicien, vous pourrez faire face à la flambée des prix observées à la station service et rendre le passage à la pompe à essence moins douloureux pour votre petit budget. Rappelez-vous surtout qu’il n’y pas de petites économies et que

Julie Vera, rédactrice santé

Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.