in

5 erreurs à ne jamais faire avec de l’aluminium

Crédits : iStock - Modif : ADGM

Le papier d’aluminium est très souvent utilisé dans les cuisines françaises, tant pour cuisiner que pour conserver les aliments. On peut aussi l’utiliser pour aiguiser des ciseaux usés, frotter un plat ou une grille de barbecue sale ou améliorer l’efficacité de son radiateur par exemple. Toutefois, son utilisation est controversée, car on entend très souvent que la feuille d’aluminium est dangereuse pour la santé. Pour se préserver de ces potentiels dangers, il convient donc d’en faire une bonne utilisation. Comme bien souvent, bien connaître et bien utiliser les objets du quotidien revêt en effet une importance majeure. Pour éviter les écueils les plus nocifs qui pourraient présenter des risques pour la santé, voici les erreurs à ne jamais faire avec de l’aluminium. 

Aluminium : est-il si nocif que cela pour la santé ?

En cuisine, l’aluminium sert à la conservation et la préparation de certains mets (poisson en papillote, camembert au barbecue, pomme de terre au feu de bois, etc.). Toutefois, à en croire certains médias très peu fiables, l’aluminium causerait Alzheimer, s’accumulerait dans les os ou provoquerait des fibroses pulmonaires. En réalité, ces affirmations sont très alarmistes au regard de nos connaissances actuelles sur le sujet.

aluminium conservation aliments
Crédits : Flickr/Topquark22

L’ANSES explique d’ailleurs que les : “effets toxiques de l’aluminium portent essentiellement sur le système nerveux central (encéphalopathies, troubles psychomoteurs) et sur le tissu osseux. Mais à l’heure actuelle, aucune étude n’a mis en évidence de tels effets dans la population générale, exposée à travers l’alimentation courante ou les produits de santé.” Dans les faits, les effets cliniques néfastes ont surtout été observés en cas de fortes expositions chroniques (dialyses, etc.). L’EFSA a toutefois fixé un apport tolérable hebdomadaire d’aluminium dans la nourriture, et ce seuil n’est que très rarement dépassé chez les enfants (1,6 %) et les adultes (0,2%).

Étant donné qu’il est difficile de calculer précisément notre consommation d’alu, prendre quelques mesures quotidiennes reste un bon principe de précaution pour éviter les excès. Soyez donc vigilants !

Place aux erreurs à ne jamais faire avec de l’aluminium

1) Conserver ses aliments acides dans de l’aluminium ? Mauvaise idée !

Tomates, vinaigre, agrumes (citron, orange, pamplemousse, etc.)… Les aliments acides et l’aluminium ne font pas bon ménage, l’alumine ne le supportant pas. En effet, le contact et mélange avec l’acidité va favoriser la migration de particules d’aluminium vers l’aliment. Aussi, pour tout ce qui est acide, il convient d’utiliser plutôt un film plastique ou une boîte hermétique.

2) Faire chauffer l’aluminium : l’une des erreurs à ne jamais faire

poisson-en-papillote-aluminium
Crédits : iStock

On parle ici d’un neurotoxique qui ne supporte pas la chaleur. Aussi, il est évidemment déconseillé pour faire des cuissons de tout type (papillotes, etc.). Pour une papillote de saumon ou de hareng, vous pouvez tout à fait utiliser du papier sulfurisé ! Pour ce qui est de son utilisation au micro-ondes, elle est aussi à éviter, les étincelles potentielles pouvant favoriser les incendies.

3) Conserver ses aliments réfrigérés dans de l’aluminium : à limiter

En cuisine, l’aluminium constitue un déchet supplémentaire inutile, vu qu’il est facile de le remplacer. Le contact entre l’aluminium et la nourriture est en outre à limiter au maximum pour réduire le risque de traces métalliques sur les aliments. Pour conserver vos aliments au frigo, préférez donc des solutions alternatives : emballage ciré, boîte plastique, etc.

4) Utiliser l’aluminium pour une coloration ? Seulement si vous voulez brûler vos cheveux !

coloration-cheveux-aluminium
Crédits : iStock

Le fait d’enfermer le cheveu risque déjà en soi de le faire surchauffer et donc de le brûler. Toutefois, l’aluminium est plus particulièrement à éviter dans le cas de cheveux sensibilisés et fragiles. L’aluminium favorise en effet l’oxydation de la couleur, ce qui va endommager encore plus des cheveux abîmés. C’est la raison pour laquelle de nombreux coiffeurs utiliseront plutôt du film plastique. Il est moins dommageable pour la fibre capillaire lorsqu’il est associé à l’oxydant présent dans la coloration. Pour une coloration maison, évitez donc de l’utiliser. Laissez cela aux pros qui connaissent votre nature de cheveux et savent ce qu’ils font !

5) L’une des erreurs implique aussi le sel et les épices

Le contact du sel avec l’alu va relâcher des ions dans la nourriture, ce qui pourrait être nocif. Il vaut donc mieux limiter son utilisation pour les préparations salées. En outre, une étude de l’Université américaine de Sharjah avait démontré que l’aluminium pénètre facilement dans les épices. Il est donc à éviter pour la conservation des épices.

Bon à savoir : Contrairement à ce que l’on peut penser, les deux faces de l’aluminium ne sont pas différentes. S’il y a une différence de brillance entre les deux côtés, c’est à cause de la fabrication de ce film métallique. Vu qu’il est d’une extrême finesse, les industriels superposent simplement deux feuilles pour éviter les risques de déchirure.