in

Brûlure : 3 remèdes populaires sur le net à ne jamais y appliquer

Crédits : iStock
Brûlure : 3 remèdes populaires sur le net à ne jamais y appliquer
noté 4 - 4 votes

Lorsque l’on évoque les brûlures, on peut vite avoir en tête un incendie avec de grandes flammes et des conséquences atroces, mais il peut aussi s’agir de petites blessures du quotidien causées par un accident domestique tout bête. Qui n’a jamais commis une maladresse et été brûlé par un contact avec la plaque du four en sortant le gratin du midi par exemple ? Ces plaies sont peu profondes et étendues, mais elles font vraiment mal et tout ce que l’on souhaite, c’est calmer ces sensations aiguës. Et dans ces cas-là, le net fourmille de plus ou moins bonnes idées pour vous y aider. Nous sommes les premiers à défendre les petites astuces simples et pas chères, mais certains mythes erronés peuvent néanmoins aggraver la situation et on ne peut pas laisser passer ça… d’où cet article ! 

Rappelons que même si elle est petite, il ne faut jamais prendre une brûlure à la légère et éviter de badiner avec sa santé.

1) Le dentifrice

Le dentifrice au fluor ou à la menthe est un remède très apprécié, car il apporte une sensation fraîche, favoriserait la cicatrisation et contient du menthol anti-inflammatoire. On sait ce que vous vous avez peut-être pensé en voyant le titre et cette astuce évoquée : “je l’ai déjà fait et ça a fonctionné !“… et vous aurez alors beaucoup de chance ! Mais s’il fonctionne chez certains, sachez que c’est à vos risques et périls et que cela peut augmenter la brûlure en gardant la chaleur au sein de la plaie. Le dentifrice augmente les inflammations dans la plaie et peut donner des convulsions aux enfants. Il s’agit de beaucoup de risques pour des chances de réussite incertaines. La santé est trop précieuse pour faire n’importe quoi !

2) Du blanc d’oeuf

blanc d’œuf brûlure
Capture vidéo de la chaîne YouTube Brazilian Girl Channel

Vous avez peut-être déjà lu l’histoire un peu ridicule de la voisine qui aurait sauvé le visage brûlé de son voisin en y appliquant du blanc d’œuf et qui se plaît à évoquer l’ambulancier qui la félicite et son voisin qui la remercie ensuite avec une peau de bébé comme si rien ne s’était passé. Cette croyance concernant l’œuf à la dent dure, car les gens ont vite fait de propager de fausses vérités sur le net. Ceux qui défendent cette méthode donnent souvent deux arguments : la richesse de l’œuf en collagène et sa ressemblance avec le placenta… deux idées reçues complètement erronées ! Pour information, l’œuf ne contient que de l’eau et une albumine (l’ovalbumine).

En plus, cela forme une couche au-dessus de la brûlure qui capture la chaleur et la garde concentrée dans la plaie. Évoquons aussi brièvement que l’oeuf cru est un désastre sur cette plaie ouverte et que cela peut donner des infections.

3) Le beurre, le cold-cream ou l’huile

En appliquer aiderait la peau à se régénérer, car elle perd ses molécules graisseuses de surface lorsqu’elle est brûlée. Néanmoins, appliquer des matières grasses sur une brûlure ne fait qu’aggraver le phénomène de cuisson (après tout, ne mettons-nous pas de l’huile dans les plats pour qu’ils cuisent mieux ?). À moins que vous soyez une frite, évitez donc de vous en enduire ! En plus, cela n’aide pas à réduire la chaleur locale puisque cette couche grasse va conserver la chaleur dans la brûlure et l’entretenir. Bref, c’est typiquement tout ce qui n’est pas souhaitable sur ce type de blessure ! En plus, cela peut augmenter le risque d’infection.

Autre chose ?
Évitez aussi l’éosine ou toute substance colorante qui ne permet pas de surveiller l’évolution des rougeurs ainsi que l’alcool qui va endommager plus encore vos cellules bien malmenées et vous faire mal sans raison.

Le meilleur remède contre une brûlure : l’eau, l’eau et encore l’eau !

Crédits : Pixabay/Tiburi

La première étape connue de tous après avoir éloigné la source de chaleur (fer, barbecue, bouilloire…) est de faire ruisseler longuement de l’eau au-dessus de la brûlure. Il est important de le faire longtemps avec une eau dont la température se situe entre 15 et 25°C pour évacuer la chaleur et la douleur au maximum. Comptez une dizaine ou quinzaine de minutes au moins pour éviter que cela s’étende et oubliez l’eau glacée ! L’eau fraîche ou tiède est préférable.

Ensuite, si vous voulez faire appel aux solutions de grand-mère pour une meilleure cicatrisation et apaiser la zone, testez le miel (avec une préférence pour le miel de thym, de lavande ou de manuka, plus antibactériens) ou l’aloe vera si vous n’y êtes pas allergique. Avec une goutte d’huile essentielle de lavande ou non, le gel de cette plante est très apaisant.

Source

Articles liés :

8 idées reçues pas très malignes sur la crème solaire et le soleil

Anti-transpirants : 5 mythes erronés auxquels il faut arrêter de croire

Mythes beauté : 7 idées reçues qu’il faut oublier à tout jamais