Cochenilles farineuses : 8 astuces naturelles pour s’en débarrasser

cochenilles farineuses sur les plantes
Crédits : iStock - Modif : ADGM
4.5/5 - (4 votes)

Les cochenilles farineuses sont des petits insectes nuisibles particulièrement gênants qui s’attaquent à nos plantes bien-aimées. Elles peuvent ainsi rapidement devenir un cauchemar pour les jardiniers et causer de gros dégâts aux plantes du jardin, de la serre et/ou du potager. Au lieu de recourir à des produits chimiques agressifs, sachez toutefois qu’il existe de nombreuses solutions naturelles se révèlent efficaces pour contrôler cette nuisance. Découvrez donc les meilleures astuces naturelles et respectueuses de l’environnement pour lutter contre les cochenilles farineuses.

De l’utilisation stratégique de prédateurs naturels à l’application de recettes maison, voici comment protéger vos plantes et les traiter vite et bien.

Cochenilles farineuses : apparence, plantes sensibles et dangers

cochenilles farineuses
Crédits : iStock

Les cochenilles farineuses sont de petits insectes rampants qui se camouflent sous un revêtement blanc et cotonneux. Leur apparence peut varier, mais elles sont généralement ovales, plates et de couleur blanchâtre. Ces parasites voraces ont une préférence pour les plantes à tiges tendres, telles que les rosiers, les agrumes, les plantes d’intérieur et les arbustes. Elles se regroupent souvent le long des nervures des feuilles en dessous et dans les replis des tiges où elles se nourrissent de la sève des plantes en utilisant leur stylet perforant.

Lorsqu’une infestation se développe, les dégâts aux plantes peuvent être considérables. Les cochenilles affaiblissent en effet les plantes en aspirant leur sève. Cela peut alors entraîner un jaunissement ou une déformation des feuilles, une croissance ralentie, une récolte amoindrie, voire un flétrissement. Leur présence peut aussi favoriser le développement de champignons nuisibles. Cela s’explique notamment par le fait que les plantes vertes affaiblies deviennent plus vulnérables aux maladies fongiques et aux stress environnementaux. Cette invasion peut donc les mener à leur perte.

Heureusement, les cochenilles farineuses ne sont pas dangereuses pour les humains et leurs animaux de compagnie (chien, chat, etc.). Cependant, les effets ravageurs de ces insectes indésirables doivent inviter à réaliser un traitement rapide pour éviter la mort des plantations. Voici comment soigner les plantes sans produits phytosanitaires nocifs pour la planète et votre santé.

Quels traitements naturels pour lutter contre les cochenilles farineuses ?

cochenilles farineuses
Crédits : iStock

1) Quelques conseils face aux cochenilles farineuses…

-Lorsque vous achetez de nouvelles plantes, mettez-les si possible en quarantaine. En cas d’infestation, vos autres végétaux ne risqueront pas une contamination.
-Avant l’application d’un traitement, si la plante n’est pas trop infestée, vous pouvez retirer les insectes à la main ou les asperger régulièrement d’eau pour les décourager de revenir. La méthode manuelle est idéale pour les plantes fragiles (par exemple les orchidées), bien qu’elle demande de la minutie.
-Tant en curatif qu’en préventif, vous pourrez utiliser tous les “remèdes naturels” proposés ci-dessous. Pensez néanmoins à les appliquer tous les dix jours dans la phase d’attaque pour éliminer ces insectes à tous leurs stades. Il vous faudra aussi les appliquer partout, sans oublier la terre.

2) L’eau et le savon noir

Connu déjà pour lutter contre les pucerons, le savon noir est la solution idéale également contre les cochenilles ! Quand vous ne l’utilisez pas pour faire briller la maison, glissez-en quelques gouttes dans un litre d’eau et vaporisez cette mixture sur les zones affectées, sans oublier le dessous des feuilles où ces petites bêtes ont tendance à aller se faufiler. Laissez ensuite agir une bonne heure avant de rincer la plante avec une éponge bien  humide ou le pommeau de douche.

3) Le savon noir et le vinaigre blanc

Apportez une touche d’acidité au mélange précédent pour encore plus d’efficacité sur les plantes infestées en incorporant une cuillère à café de vinaigre blanc à la recette précédente. Laissez ensuite agir 30 minutes avant de rincer. Attention toutefois de ne réserver ce mélange qu’aux plantes résistantes. Les plus sensibles risquent en effet de ne pas beaucoup apprécier…

4) L’alcool ménager, l’arme secrète contre les cochenilles farineuses

En quête d’une solution simple et radicale ? Il suffit d’imbiber des cotons-tiges avec de l’alcool ménager et de tamponner le tout sur chaque cochenille pour les éliminer en essayant de ne pas toucher les feuilles avec. Suite à ce traitement, pensez toujours à bien rincer. Cela peut se révéler un peu chronophage, mais cela permet de tuer ces bestioles avec précision !

5) Le purin d’ortie

Ramassez les orties du jardin pour concocter un super insecticide naturel aussi préventif que curatif. De par son odeur forte, nous vous conseillons toutefois de réserver son utilisation aux plantes d’extérieur. Pour les plantes d’intérieur, préférez donc le savon noir ou l’alcool ménager qui ont un parfum plus discret !

6) L’huile de neem

Issue du margousier, l’huile de neem est un insecticide naturel dont l’odeur puissante est très efficace contre les insectes ravageurs en tout genre. Cette huile permet en outre de bloquer l’accouplement des cochenilles farineuses adultes et de paralyser leur tube digestif. Cela lui confère donc un effet longue durée face à ces envahisseurs blancs. Il suffit d’en pulvériser pure ou un peu diluée sur les plantes infestées.

7) Des plantes répulsives pour faire fuir les cochenilles farineuses

Comme beaucoup d’insectes ravageurs, la cochenille redoute le parfum de certaines plantes. Vous pouvez ainsi les utiliser à votre avantage, par exemple avec des plantations autour des plantes vulnérables afin de les protéger. Pour un effet répulsif naturel, pensez à la lavande, le romarin, la menthe, la ciboulette, l’ail ou encore le thym. Ces exemples ont en plus des propriétés répulsives sur d’autres indésirables (moustiques, tiques, mouches, etc.). Quant au souci, il possède des propriétés insectifuges et peut également améliorer la santé globale du jardin en attirant des insectes prédateurs. N’oubliez pas d’adapter ces suggestions en fonction de la région où vous vivez et des conditions de votre jardin.

8) Lutte biologique : quels prédateurs contre les cochenilles farineuses ?

Les prédateurs naturels de la cochenille sont très efficaces pour un jardinier adepte de la lutte biologique. Les coccinelles et les chrysopes se nourrissent par exemple voracement de ces parasites, contribuant ainsi à maintenir leur population sous contrôle. Les introduire délibérément dans votre jardin peut donc être une stratégie efficace. Vous pouvez attirer ces insectes en cultivant des plantes qui les attirent (tanaisie, coriandre, etc.) ou en installant des abris et des nichoirs. De plus, certains oiseaux comme les mésanges sont également friands de cochenilles. En encourageant un environnement propice à ces prédateurs, vous favorisez la biodiversité et un équilibre naturel au sein votre jardin.

Retrouver notre dossier sur les astuces pour attirer les coccinelles ici. D’autres conseils, cette fois pour attirer les oiseaux, sont à consulter sur ce lien.

Couper les feuilles touchées par les cochenilles farineuses : le dernier recours

cochenilles
Crédits : iStock

Parfois, l’infestation est telle que l’on ne peut pas forcément traiter efficacement la plante. Il faut alors malheureusement se résoudre à couper les branches ou les feuilles les plus infestés. Si vous décidez d’avoir recours à cette situation plus radicale, attention toutefois à brûler le feuillage coupé. Si vous le glissez au compost, il risque en effet de contaminer tout le bac de compostage


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.