in

15 astuces créatives et peu connues avec des déchets alimentaires

Crédits : iStock

6) Faire repousser ses déchets alimentaires dans de l’eau

Il est tout à fait possible de faire germer certains déchets alimentaires en vue de les planter. C’est le cas des morceaux de pomme de terre germée que vous pouvez semer dans le jardin. Vous pouvez aussi faire germer l’ail en le mettant tête pointue vers le haut et dans un peu d’eau. Une fois que les germes auront fait leur apparition, vous pourrez mettre le tout en terre. Il est en outre possible de plonger dans un fond d’eau les déchets alimentaires issus du poireau et du céleri tout comme le cœur de laitue ou du fenouil afin de les faire repousser. Enfin, vous pouvez aussi retirer les feuille de l’ananas et le faire tremper dans de l’eau pour faire pousser des racines. Vous n’aurez plus qu’à planter et patienter pour faire apparaître un tout nouvel ananas !

7) Ne jetez plus les fanes de betterave, de carotte, de radis ou de rhubarbe

rhubarbe feuilles de rhubarbe
Crédits : iStock

Les feuilles des légumes racines comme la carotte, la betterave ou les radis sont non seulement comestibles, mais aussi riches en bons éléments nutritifs. Ces fanes s’utilisent aussi bien à la poêle en accompagnement du plat qu’en salade, en omelette, en soupe, en pesto ou en houmous original. Quand aux feuilles de rhubarbe, elles sont très toxiques. Toutefois, leurs utilisations ménagères ou au jardin sont multiples. Il serait dommage de vous en passer !

8) Congelez les restes de sauce tomate… et les tomates aussi

coulis sauce tomate
Crédits : Pixabay/Ivabalk

Vous n’avez pas utilisé toute votre sauce maison ou il y en avait trop dans la conserve ? Et pas envie de manger des spaghettis bolognaise pendant les prochains jours pour écouler ce stock ? Pas de souci : la sauce tomate se congèle très bien et peut se conserver au congélateur jusqu’à trois mois. Pour optimiser la congélation, mettez-la directement dans un sachet congélation à faire congeler à plat pour limiter la formation de cristaux d’eau au sein de la sauce.

Bon à savoir : Si vous avez acheté trop de tomates ou que vous voulez faire un stock pour cet hiver, sachez que ces fruits se congèlent également bien pour de futures recettes quand ce ne sera plus la saison ! Décongelées, elles ne pourront pas être consommées crues, mais vous pourrez les ajouter à vos plats cuits sans souci. Découvrez l’astuce ici.

9) Le marc de café, tout sauf bon à jeter !

soin beauté des mains marc de café
Crédits : iStock

En guise d’engrais vert, pour réaliser un gommage anti-cellulite ou encore pour désodoriser les canalisations, les utilisations du marc de café sont infinies. Il peut aussi servir à chasser les limaces du jardin, raviver les vêtements sombres, combattre les cernes et l’acné ou embellir les cheveux. On peut même l’utiliser en cuisine pour faire des pâtisseries ou des marinades ! Et cette liste est loin d’être exhaustive ! Autant dire que le mettre à la poubelle est une belle erreur…

10) Les pelures d’agrumes, des déchets alimentaires précieux

améliorer odeur vinaigre blanc
Capture vidéo HGTV

Les pelures d’agrumes (mandarine, citron jaune ou vert, orange, pamplemousse…) sont des alliées de la bonne odeur intérieure. Si la cuisine sent mauvais, il vous suffira d’en glisser dans une casserole d’eau avec des herbes et épices. Faites bouillir le tout en douceur et laisser cette délicieuse senteur se développer tandis que la vapeur est relâchée ! Vous pouvez aussi glisser des restes de citron au frigo ou dans le lave-vaisselle pour les désodoriser. Et bien sûr, on ne fait pas mieux que ces écorces pour donner une bonne odeur au vinaigre. Après quelques semaines à macérer, pourquoi pas avec un bâton de cannelle, des clous de girofle ou du thym et romarin, votre vinaigre sentira très, très bon ! Enfin, il est possible de faire mijoter à feu doux pendant un quart d’heure 500 ml d’huile d’olive et 4 à 6 pelures pour obtenir une délicieuse huile d’olive au citron.