in

Comment arroser ses plantes moins souvent ? 5 astuces faciles

Crédits : PxHere

Confinés chez nous, nous avons certes plus le temps de nous occuper des plantes du jardin, des plantes d’intérieur, des jardinières ou du potager. L’arrosage ne semble alors pas être un problème. Toutefois, arroser ses plantes moins souvent présente de nombreux avantages. Déjà, lorsque les mois les plus chauds approchent, on sait que l’on va devoir arroser à un rythme plus soutenu. Sinon, c’est la sécheresse assurée et la floraison sera mauvaise ! De fait, toutes ces petites astuces permettent de moins gaspiller de l’eau et d’économiser un peu pendant l’été. Et en plus, quand on est un peu tête en l’air ou pendant les vacances, il est toujours rassurant de savoir que les plantes ne vont pas mourir de soif en quelques heures ! Voici donc nos conseils pour un jardinier qui voudrait réaliser un arrosage moins fréquent des plantes en pot ou en pleine terre.

1) Arroser moins souvent commence par faire les bons choix de plantes

Crédits : pixel2013 / Pixabay

C’est bien connu : les plants ont des besoins en eau très différents. Certains arbustes et fleurs sont très gourmands en eau et ont besoin d’une fréquence d’arrosage plus intensive. Certaines plantes le sont en revanche beaucoup moins et ce sont donc logiquement celles vers lesquelles vous devrez vous tourner si vous voulez arroser moins souvent. Issues de zones désertiques, les cactées sont les premières à nous venir en tête (cactus, joubarbe…). Néanmoins, il n’y a pas que les plantes grasses (aussi appelée succulentes) !

On peut aussi s’essayer aux plantes aromatiques, aussi utiles que jolies. Cela inclut par exemple la lavande, le thym, la sauge, le laurier ou encore le romarin. Pensez aussi à l’orchidée qui se plait sans trop d’arrosage pour peu qu’elle soit dans un coin lumineux et aux températures agréables. Althéa, ail d’ornement, belle-de-nuit, santoline, aspérule odorante, genêt à balais, sedum, pavot de Californie… les plantes peu gourmandes en eau ne manquent pas !

2) Arroser au bon moment ses plantes pour le faire moins souvent

Crédits : Pixabay/StarFlames

Lorsqu’il fait chaud, il est conseillé d’arroser le soir afin de limiter l’évaporation de l’eau liée à l’exposition solaire et à la chaleur. En effet, le soir, les températures plus fraîches permettent au sol de mieux retenir l’eau. En arrosant à midi par exemple, 60% de l’eau s’évaporera, car la température ambiante est plus élevée. En revanche, le taux d’évaporation sera de seulement 10% le soir. Faites le calcul : si le prix moyen du m3 d’eau est de 3,05 € et que vous arrosez tous les 2 jours pendant 5 mois, cela représente une économie de 34 € par an environ pour un jardin de 100 m² ! Plutôt pas mal, non ?

3) Installer un paillage au pied des plantes

paillage paillis pour arroser moins souvent plantes
Crédits : Wikimedia Commons/Lamiot

À l’état naturel, les sols nus n’existent pas. Dans nos jardins, le sol est généralement peu couvert, ce qui peut donner lieu à des pertes d’eau. C’est là qu’intervient le paillis qui permet de réduire les apports en eau en maintenant l’humidité au sein du sol. Cela permet aussi au sol d’être protégé lorsqu’il fait chaud. En chauffant moins, l’eau s’en évaporera moins vite. En plus, certains paillis vont aussi nourrir le sol, ce qui est toujours un plus ! Ici, optez pour un paillage textile, minéral (pouzzolane, débris de poterie, ardoises concassées…) ou en matières organiques (paille, copeaux de bois, tonte de gazon, feuilles mortes…). On peut aussi mettre des billes d’argile dans le pot lors du rempotage et en guise de paillage pour conserver l’humidité au sein de la terre. Évitez juste les écorces ou aiguilles de pin qui acidifient le sol.

4) Choisissez le bon système d’arrosage

Crédits : Pixabay/Jill111

Si vous choisissez bien votre système d’arrosage, vous pourrez mieux viser et donc économiser. Cela exclut donc le tuyau d’arrosage et son débit puissant difficilement contrôlable ! Et si l’arrosage automatique avec programmateur est pratique, on peut aussi s’en remettre à un simple système d’arrosage par vaporisateur ou goutte-à-goutte. En effet, cela permet un arrosage contrôlé directement au niveau des pieds des plantes via un petit réseau de tuyaux.

5) Vous voulez surtout faire des économies d’eau ? Alors, essayez ça !

pâtes eau de cuisson bouillante
Crédits : iStock

Si vous souhaitez réduire vos arrosages pour faire des économies, ce dernier point va vous intéresser ! Il s’agit en effet d’astuces pour récupérer de l’eau. Pour ce faire, il est bien sûr possible d’installer un récupérateur d’eau de pluie. Néanmoins, cela ne s’arrête pas là. Déjà, vous pouvez récupérer l’eau de cuisson de vos œufs, de vos pâtes ou de vos légumes. Il faut que l’eau en question soit non salée et refroidie avant l’arrosage. En utilisant ces eaux riches en éléments nutritifs pour arroser, vous éviterez le gaspillage et vos plantes seront en bonne santé ! Enfin, il est aussi possible de récupérer l’eau de votre aquarium. Elle contient beaucoup d’azote comme les engrais de jardinerie. Cette réserve d’eau insolite est donc excellente pour arroser les fleurs et les plantes vertes.

Articles liés :

3 astuces pour arroser vos plantes pendant les longues absences

Arrosage : 3 astuces étonnantes pour obtenir de belles plantes

Des engrais naturels et autres astuces pour avoir de beaux rosiers