in

Anti-transpirants : 5 mythes erronés auxquels il faut arrêter de croire

Crédits : iStock
Anti-transpirants : 5 mythes erronés auxquels il faut arrêter de croire
noté 4.4 - 11 votes

Avec les remarques sur la chaleur qui se font de plus en plus entendre sur votre lieu travail ou dans votre entourage et le fait que tout le monde opte pour des tenues plus légères, on ne peut avoir aucun doute sur le fait que l’été approche à grands pas ! Et qui dit « été » dit aussi « transpiration ». Or, on a souvent du mal à assumer nos petites auréoles sous les aisselles et les odeurs qui vont avec… Du coup, on se rue sur les déodorants, mais l’on se sent vite perdus face à leurs nombreuses allégations des industriels et les on-dit sur la question. Grand-mère revient sur quelques mythes erronés pour vous !

Mythe n° 1 : Le déodorant lutte contre la transpiration

Crédits : iStock

Le terme déodorant est devenu générique dans le langage courant, mais à la base, un déodorant ne sert qu’à combattre les bactéries à l’origine des mauvaises odeurs ou à absorber ces dernières. Il n’agit pas sur la production de sueur et l’humidité qui nous cause les petites taches humides sous nos aisselles et sur nos hauts préférés ! Ça, c’est le rôle de l’antitranspirant !

Mythe n° 2 : Il ne faut pas bloquer la transpiration des aisselles

Crédits : iStock

C’est un processus sain et normal qui permet une régulation thermique de l’organisme, mais bloquer la transpiration sur une petite surface comme les aisselles n’a pas un gros impact sur cette régulation qui a lieu sur tout le corps. En tout cas, si vous n’avez pas un excès de transpiration, un simple déodorant devrait vous suffire.

Mythe n° 3 : Toutes les présentations d’un même produit (stick, spray…) se valent

Crédits : istock

L’efficacité et l’effet ne sont pas identiques ! Le roll-on ou le stick sont souvent plus efficaces, car plus riches en sels d’aluminium. Les sprays ont un effet frais et sont plus hygiéniques (ils ne sont pas en contact avec les bactéries de l’aisselle), mais ils sont mauvais pour la couche d’ozone, inflammables et conduisent à l’inhalation de produits volatils.

Mythe n° 4 : La pierre d’alun est meilleure que les sels d’aluminium

Crédits : Heeeey /Wikipédia

Même si les avis divergent, on critique énormément les sels d’aluminium et on les évite par précaution (cancer du sein, alzheimer…). En plus, plus un produit en contient, plus il sera irritant. Sentant le vent tourner, les industriels ont commencé à proposer des produits à la pierre d’alun… sans préciser que ce produit en contient aussi ! La pierre d’alun synthétique issue de l’industrie chimique lourde (ammonium alum) présente les mêmes risques que les sels d’aluminium et c’est celle que l’on retrouve le plus en magasin. La version naturelle (potassium alum) est à base de potassium (la forme hydratée de l’aluminium) et elle ne pénètre pas la peau… elle est donc bien meilleure !

Mythe n° 5 : Tant qu’il n’y a pas de sels d’aluminium, on n’a rien à craindre !

Crédits : iStock

On a identifié l’ennemi numéro 1, mais il n’est pas seul ! Les antitranspirants contiennent des phtalates et des parabens (propylparaben, cyclopentasiloxane…) qui sont des perturbateurs endocriniens notoires ! Les déodorants sont souvent gorgés d’alcool pour aseptiser, parfumer et mieux conserver le produit, ce qui peut irriter et piquer. Les parfums et autres huiles essentielles peuvent aussi causer des réactions et les actifs antibactériens ou antiseptiques peuvent causer des allergies.

Alors on fait quoi ?

Quand vous faites des achats parmi les produits anti-transpirants sur Pharmasimple (Pharmasimple est une parapharmacie en ligne qui propose une large gamme de bons produits) ou même lors de vos emplettes en supermarchés, privilégiez les produits certifiés bio, car même si la peau peut réagir à certains composants naturels, ils ne contiennent pas de sels d’aluminium ou d’ingrédients néfastes issus de la pétrochimie. N’hésitez pas à regarder un peu les compositions et à ne pas vous laisser avoir par les promesses souvent bien mensongères du packaging ! Enfin pour lever tous les doutes, rien ne vaut une préparation faite maison avec des ingrédients choisis par vos soins !

Sources : UFC que choisir, Notre Temps & Doctissimo

Articles liés :

Fabriquez un déodorant bon pour la santé avec seulement 4 ingrédients !

Un déodorant naturel qui repousse la pousse du poil

Le déodorant naturel à l’odeur exquise d’amande