in

Découvrez les 7 aliments à ne jamais mettre dans son compost

Crédits : iStock
3.7/5 - (3 votes)

Grâce à votre bac de compostage en intérieur ou extérieur, vous pouvez créer votre propre engrais naturel. Dans ce savant mélange de déchets verts et déchets bruns, on retrouve aussi bien souvent des déchets alimentaires ainsi que des déchets ménagers. Sachet de thé sans agrafe, marc de café, coquilles d’œufs émiettées, épluchures de fruits et légumes… Les possibilités sont ici nombreuses. Néanmoins, à trop considérer votre composteur comme une deuxième poubelle, vous pourriez au final lui nuire. Ajoutés dans le compost, certains aliments peuvent en effet le déséquilibrer, mal se décomposer, favoriser les mauvaises odeurs ou encore y inviter des nuisibles. Découvrez ceux qui sont interdits de compost et ceux qui sont à ajouter en petites quantités pour le garder en bonne santé.

1) Les restes de viande ou de poisson

viande crue boeuf
Crédits : Pixabay/PDPhotos

Les restes de poisson et de viande comme les aliments cuits nécessitent des températures élevées pour une bonne décomposition. Or, c’est une condition que ne remplit pas notre bac de compostage. Par ailleurs, ce sont des aliments qui risquent d’attirer des animaux au sein de votre compost (loirs, rats, etc.). Ils peuvent en outre favoriser les mauvaises odeurs. Il est donc conseillé d’en ajouter en toutes petites quantités. Veillez par ailleurs à bien les recouvrir sous 10 à 20 cm d’humus de manière à limiter les risques d’attirer des indésirables.

2) Les épluchures d’agrumes en trop grande quantité

peau clémentine pelure d'agrumes
Crédits : Hippopx

En plus d’être très épaisses (donc difficiles à décomposer), les écorces de vos citrons, oranges et autres pamplemousses présentent le désavantage d’être très acides. Bien sûr, rien ne vous interdit d’en mettre de petits morceaux de temps en temps. Sachez toutefois qu’une trop grande quantité risque de déséquilibrer le pH de votre compost. De plus, ces fruits sont malheureusement fortement traités aux produits chimiques lors de la pousse et de la récolte. Ils sont donc recouverts d’agents bactéricides très nuisibles pour les micro-organismes à l’œuvre au sein de votre bac de compostage. Mieux vaut donc garder ces précieuses pelures pour donner une bonne odeur à votre vinaigre ménager !

3) Les déchets issus des produits laitiers

produits laitiers
Crédits : Myriams-Fotos / Pixabay

Au fil du temps, les produits laitiers risquent de macérer et libérer des odeurs infectes. Les restes de beurre, lait et autres croûtes de fromage peuvent en outre étouffer votre compost et attirer tous les parasites du coin. Pour un compost sain, mieux vaut donc éviter ces aliments ou en tout cas les limiter au maximum !

4) Les aliments à graines : méfiance dans le compost !

tomate
Crédits : Pixabay/Stevepb

Certains aliments tels que les tomates ou encore les potirons présentent des graines qui peuvent rapidement germer au sein du bac de compostage. Méfiance donc si vous décidez de jeter des denrées qui contiennent des pépins pour éviter les mauvaises surprises !

5) Les feuilles de rhubarbe et l’ail

rhubarbe feuilles de rhubarbe
Crédits : iStock

Il vous reste des feuilles après avoir préparé une confiture ou une tarte à la rhubarbe ? Elles sont en effet toxiques et elles nous restent donc sur les bras lorsque l’on a terminé nos préparations. S’il existe de nombreuses manières de recycler et utiliser intelligemment ces feuilles, l’ajout dans le compost n’en fait absolument pas partie. En effet, ces déchets ont un fort pouvoir insecticide qui risque de nuire à votre compost. Pour la même raison, l’ail est également à éviter au compost (ou à ajouter en de faibles quantités uniquement).

6) Les matières grasses parmi les aliments mauvais pour le compost

huile d'olive
Crédits : iStock

Les huiles, la mayonnaise et les matières grasses en général se décomposent difficilement à des températures basses. Par ailleurs, l’huile dans le compost peut ralentir son processus de décomposition en réduisant la circulation de l’air. C’est donc néfaste pour l’obtention d’un compost de qualité. La graisse a en outre tendance à attirer des rongeurs. Si vous ne pouvez absolument pas les porter à la déchetterie, vous pouvez en disperser sur votre tas de compost ou sur un support carboné imbibé (papier ou carton). Toutefois, faites-le en très faible quantité.

7) Attention avec les aliments difficiles à décomposer au compost

moules fruits de mer
Crédits : Pikist

Certains aliments ne sont pas à bannir du compost à proprement parler. Toutefois, il faut prendre des précautions avant de les y ajouter, sans quoi, ils ne pourront pas se dégrader correctement. C’est le cas des coquilles de fruits secs (noix, cacahuètes, etc.) ou des coquilles de fruits de mer (huîtres et moules) qui sont à broyer finement tout comme les trognons de chou.

Les coquilles d’œufs et autres épluchures de pomme de terre sont quant elles des ajouts de choix pour enrichir son futur engrais maison, mais à couper en petits morceaux pour faciliter leur décomposition. Pour ce qui est des épis de maïs, ne négligez pas l’étape du séchage avant de les réduire en miettes. Cela aidera à les amalgamer plus efficacement. Enfin, limitez les peaux d’avocats ou d’ananas, trop dures, et ajoutez le pain avec parcimonie et bien émietté pour ne pas étouffer le compost.

Rappelons qu’outre ces aliments, d’autres éléments sont à bannir du compost !

compost
Crédits : Pixabay/Ben_Kerckx

C’est notamment le cas des sacs en bioplastique qui sont au final peu biodégradables. Les plantes malades, bourrées de parasites (pucerons, etc.) ou mortes sont également à bannir strictement. Elles risquent en effet de contaminer votre compost, et donc le reste du jardin au moment de l’épandage. Cela concerne aussi bien sûr les mauvaises herbes montées en graines qui vont être disséminées partout dans vos espaces verts en un rien de temps. Enfin, les résidus de tonte de pelouse ou de plantes traitées aux pesticides ou aux herbicides sont à limiter au maximum.