in

Abeilles : 5 gestes à la portée de tous pour les aider et protéger

Crédits : Pixabay/Capri23Auto

Les abeilles sont en grand danger à cause de l’agriculture chimique qui arrose les terres de pesticides. Et si le risque de disparition est un désastre pour la biodiversité, s’en est un aussi pour l’Homme. En effet, cette menace de disparition pèse sur 65 % des plantes agricoles, soit 35 % de notre alimentation ! Ainsi, il est du rôle de chacun de s’investir pour sauver ces mignonnes petites pollinisatrices vitales pour les maraîchères et fruitières. Et on vous rassure, cela n’a rien de bien compliqué… Alors, si le sort des abeilles vous interpelle, voici comment leur prêter main-forte et les protéger.

1) Mangez plus de miel et choisissez-le bien

miel de lavande miel d'abeilles
Crédits : iStock

L’un des gestes les plus simples pour aider les abeilles consiste à consommer ce doux nectar qu’est le miel. En plus, on sait combien il est bon pour notre santé et peut soigner tous nos maux quand on le choisit bien ! Mais attention : on le choisit bio, local et d’apiculteur pour les soutenir dans leur démarche de protection de ces animaux. Qui plus est, le miel français suit des réglementations strictes qui garantissent sa pureté et sa qualité. Vu que ce n’est pas le cas en dehors de l’hexagone, mieux vaut éviter les miels dont la provenance est inconnue comme les mélanges de “miels originaires de l’UE et hors UE”. Au moins, on est sûrs de ce qu’on consomme et du goût avec les producteurs régionaux…

Le truc en plus : l’agriculture conventionnelle est pointée du doigt pour la souffrance de ces insectes. Ainsi, adopter au maximum une alimentation bio est le meilleur moyen de porter un message et d’être cohérent dans cette démarche de sauvetage des abeilles.

2) Faites pousser les plantes que les abeilles adorent

Crédits : Pixabay/StarFlames

Les plantes sont une ressource importante pour les abeilles, alors en faire pousser les aidera. En plus, pas besoin d’avoir un grand jardin pour le faire ! Certaines espèces de plantes mellifères (pollinisées par les abeilles) s’accommodent bien d’une jardinière ou d’un pot sur le balcon. En tout cas, pensez à  prendre de préférence des graines bio pour les plantes que vous semez dans votre sol.

En automne, nous vous conseillons plus que vivement le crocus qui leur fournit à manger pour l’hiver. Sur un sol sec ou calcaire, on optera pour le réséda jaune, l’origan, la cameline, les coquelicots, les cardons, le réséda jaune. Au contraire, on privilégiera la verge d’or, la chicorée, la grande bardane, la vipérine ou la phacélia sur un sol humide ou frais. Du reste, voici une liste non exhaustive d’autres plantes amies des abeilles : bleuets, lavande, marguerites, thym, nielles des blés, trèfles, mauves, nérines, bugles rampants, centaurées, lys, dahlia, glaïeul d’Abyssinie, etc. En deux mots, le choix est large et les jardiniers pourront se faire plaisir !

3) Pour avoir un jardin hospitalier, on laisse la nature laisser libre cours à ses envies… et on la respecte !

Crédits : iStock

Si les abeilles aiment les variétés de plantes sauvages, elles aiment aussi les jardins où la nature a repris un peu ses droits. Par exemple, ne coupez pas trop votre herbe, laissez les pissenlits dont elles raffolent pousser et oubliez les pesticides au profit de solutions plus naturelles ! Entre l’emploi d’auxiliaires de jardin, d’arrachage à la main ou de solutions faites maison, les idées ne manquent pas. Bref, laissez un peu vivre le jardin naturellement sans en contrôler chaque millimètre. Aussi, vous pouvez laisser un coin du jardin plus sauvage pour le rendre hospitalier pour toutes les espèces animales, notamment d’autres espèces pollinisatrices (bourdons, papillons, etc.). Seule exception : les frelons asiatiques dont vous devrez signaler les nids à la mairie pour qu’elle chasse ces ennemis des abeilles !

4) Offrez le gîte aux abeilles

article abeilles
Crédits : Flickr : Jean-Raphaël Guillaumin

Pour aller plus loin, rien ne vous empêche d’avoir votre propre ruche. Après une formation au métier, peut-être vous découvrirez-vous des talents d’apiculteur ? Sinon, un simple nichoir à abeilles ou l’achat d’un kit pour créer un refuge devrait amplement suffire à faire leur bonheur. Ajoutez à cela un point d’eau peu profond et jalonné de quelques petits cailloux pour éviter les noyades. Dans un jardin ou sur un petit balcon, cet abreuvoir sera un gros plus pour ces insectes bourdonnants.

5) Parrainez des abeilles

Même sans espace extérieur, vous pouvez toujours aider les abeilles ! Tout d’abord, sachez qu’il est possible d’aider un apiculteur grâce au financement participatif. Mais surtout, différentes associations permettent de parrainer les abeilles. Ainsi, les dons permettent de soutenir les apiculteurs, notamment à entretenir les ruches. Le petit plus, c’est que les parrains de ces associations ont souvent des pots de miel succulent en échange et peuvent visiter le rucher. Dans le même ordre d’idée, rien ne vous empêche de financer l’ensemencement de champs de fleurs !

Articles liés :

Fabriquez vos bougies à la cire d’abeille en quelques minutes

Fabriquez votre encaustique naturelle à base de cire d’abeille

Piqûre d’abeille : 14 techniques simples pour l’apaiser


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.