in

Voici la meilleure technique pour allumer votre cheminée ou votre poêle !

Capture vidéo tirée de la chaîne YouTube de HouseholdHacker
Voici la meilleure technique pour allumer votre cheminée ou votre poêle !
noté 3.8 - 21 votes

Lorsque l’hiver bat son plein ou que l’on se retrouve en famille pour passer des moments de partage, rien ne fait plus de bien au moral et n’apporte plus de chaleur qu’un bon feu de cheminée ! D’ailleurs, ceux qui ont la chance d’en avoir une ne résistent sûrement pas à l’envie d’en faire un dès que possible pour s’y lover toute la soirée en sirotant un bon thé sur un fauteuil orné d’un joli coussin doudou assorti aux chaussettes ! Néanmoins, la technique d’allumage peut varier d’une personne à l’autre et cela peut faire une grosse différence sur la qualité du feu. C’est pour cela que nous vous présentons aujourd’hui une technique piquée aux Finlandais : l’allumage inversé.

L’allumage classique : du bas vers le haut

Capture vidéo de la chaîne YouTube de
HolzenergieSchweiz

On part souvent du principe qu’il faut faire brûler votre feu de bas en haut en faisant d’abord brûler de petits éléments en bas de la pyramide (carton, papier journal, petit bois…) qui feront à leur tour brûler des éléments moyens puis de grosses bûches ajoutées par dessus, en haut de la pyramide. Il faut ensuite l’alimenter en bûches régulièrement en faisant attention qu’il ne s’étouffe pas.

Ce sont des choses qui n’arrivent pas avec l’allumage inversé qui fait exactement la chose inverse !

Les avantages de l’allumage inversé (du haut vers le bas) :

Capture vidéo tirée de la chaîne YouTube d’Infoenergie64
  • La chaleur se fait sentir plus rapidement.
  • Il y a moins de fumée et moins de cendres.
  • Il y a moins de gaz (leur combustion est meilleure, car la flamme est en dessous) et il y a donc moins de pollution. C’est plus écologique !
  • Le bois brûle mieux, plus longtemps et offre un meilleur rendement. C’est donc également plus économique d’autant plus qu’il en faut moins.
  • Il n’y a pas besoin de rajouter sans arrêt des bûches et on doit moins s’en occuper. La combustion se fait automatiquement étage par étage. L’étage supérieur préchauffe et sèche l’étage inférieur avant qu’il ne brûle.
  • La cheminée s’encrasse moins vite et s’entretient donc plus facilement (la différence se voit surtout sur la vitre !).

En pratique ?

Capture vidéo tirée de la chaîne YouTube Orion Heating – and – Orion Forestry

Utilisez uniquement du bois sec. Commencez par disposer quelques grosses bûches tout en dessous en espaçant légèrement. Puis des bûches moyennes en travers que vous recouvrerez de petit bois. Vous pouvez utiliser des allume-feu si vous le souhaitez : petit bois induit de cire, essuie-tout huilé et roulé en boule… Sachez que l’allumage commence de manière moins spectaculaire que la méthode classique (on peut avoir l’impression que ça ne prend pas aussi bien ou que le feu va s’étouffer), d’où l’idée d’un allume-feu. Mais une fois que c’est lancé, plus rien ne l’arrête. 😉 😉

En vidéo :

Articles liés :

3 astuces pour avoir des vitres de cheminée étincelantes

Comment nettoyer les briques d’une cheminée d’intérieur avec du coca ?

Une manière originale de faire du feu… avec un citron