in

Pourquoi vous devriez bannir la javel de votre maison

Crédits : iStock
Pourquoi vous devriez bannir la javel de votre maison
noté 3.1 - 19 votes

Vous vous souvenez peut-être des odeurs de javel dans la maison de votre mamie. À chaque tache ou chaque sol à laver, elle ressortait fièrement son bidon, prête à donner un coup de propre à tout ce beau monde et à faire rimer ce produit avec récurage, frottage et lavage. Ce produit est ancré dans les mœurs et 7 Français sur 10 l’utilisent. Mais vous l’aurez compris avec le titre, Grand-Mère n’est pas une grande fan de cette eau ! Le fait est que beaucoup de gens ont des connaissances erronées sur ce produit ou adoptent des gestes dangereux pour eux, leurs proches et l’environnement. On vous en dit plus sur cette amie qui ne nous veut pas que du bien !

Elle désinfecte, blanchit, désodorise, mais ne nettoie pas !

Crédits : TanyaRozhnovskaya /Istock

Grâce à ses effets blanchissants puissants, elle n’a pas son pareil pour donner une impression de propre. Néanmoins, elle ne contient aucun tension-actif, ce qui signifie qu’elle n’est d’aucune utilité en nettoyage : elle ne nettoie pas et détartre encore moins. L’effet propre n’est en fait qu’illusoire. Elle peut seulement s’avérer utile APRÈS le nettoyage pour désinfecter (et comme on vous l’avait expliqué par le passé, elle ne doit jamais être mélangée à d’autres produits). Elle est donc utile lors d’épidémies et dans les milieux hospitaliers ou de la restauration. Quant à son effet désodorisant, il est indéniable, mais facilement remplaçable par des produits aussi efficaces et plus inoffensifs.

Désinfectator !

Crédits : USGS Astrogeology Science Center

L’industrie des produits ménagers a été très forte pour faire croire qu’un bon foyer est un foyer aseptisé du sol au plafond. Certes l’eau de javel désinfecte, mais ce faisant, elle détruit aussi bien les mauvaises formes de vie que les bonnes. Or, cette aseptisation pose aussi problème au niveau du système immunitaire qui s’en trouve affaibli. Certains organismes sont par exemple importants pour protéger notre peau, la digestion, la fabrication d’oxygène… On peut le dire : elle est trop puissante pour un foyer.

Un danger pour la santé et l’environnement

Capture vidéo de l’émission La Quotidienne sur France 5
  • Les risques pour la santé

Un quart des intoxications sont liées aux produits ménagers, dont 40 % pour la javel à elle seule. C’est un produit toxique et corrosif. Même sans entrer en contact proche avec le produit, de simples émanations peuvent créer des nausées et des céphalées. « L’eau de Javel est une sorte d’acide pur, c’est un bactéricide, et donc potentiellement il peut léser notre peau, nos voies respiratoires du nez jusqu’aux bronches ainsi que les yeux », comme le décrypte le Dr Thuong Nhân Pham Thi, pneumologue et allergologue. D’ailleurs, une étude publiée dans la revue Occupationnal and Environmental Medicine est formelle  : les enfants de 6 à 12 ans ont plus de risques de développer des infections respiratoires et ORL si de la javel est utilisée chez eux.

  • Un danger pour l’environnement

Déjà, elle est incompatible avec les fosses septiques et les empêche de bien fonctionner en tuant toutes les bactéries. Par ailleurs, elle contient du chlore qui est dangereux pour la planète. Suite à son évaporation, il passe dans l’air et se mélange à d’autres substances, ces cocktails organochlorés sont très persistants dans l’air, l’eau et les sols et donc dommageables pour l’environnement.

Elle ne doit jamais passer le seuil de la cuisine… JA-MAIS.

Crédits : iStock

Le vinaigre blanc fait le même job de désinfection et de désodorisation tout en étant compatible avec l’alimentaire. Ce n’est pas le cas de la javel. De plus, elle est tellement corrosive qu’elle attaque les plans de travail en inox. C’est aussi une catastrophe sur les plaques en vitrocéramique ou à induction.

Par quoi la remplacer ?

Crédits : iStock

Vous avez le choix : vinaigre blanc, savon noir, jus de citron, savon de Marseille et bicarbonate de soude pour nettoyer et dégraisser et des huiles essentielles pour désinfecter et désodoriser (le tea tree est bactéricide, fongicide et viricide, l’origan est bactéricide et viricide, la lavande aspic sent très bon et est fongicide, celle de citron est bactéricide et rafraîchit efficacement l’odeur d’un intérieur, etc.). Pour blanchir, vous pouvez utiliser du percarbonate de sodium. Pour détacher, optez plutôt pour l’eau oxygénée.

9 conseils pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer :

Crédits : iStock
  • N’oubliez jamais que c’est un produit dangereux. Ne sous-estimez pas ses effets…
  • Conservez-la à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur pour garder ses propriétés désinfectantes (mal conservée, elle ne sert plus à rien).
  • Nettoyez toujours la surface AVANT de passer de la javel.
  • Ne faites jamais de mélange, la javel opère seule.
  • Diluez-la dans de l’eau froide pour chaque utilisation (jamais de l’eau chaude, car risque de vapeur). Ne faites pas l’impasse sur l’usage des gants et des protections oculaires.
  • Si vous ne voulez pas sentir les émanations, imbibez une éponge ou un linge imbibés d’un mélange à parts égales d’eau et de javel, tamponnez un peu, condamnez la pièce et laissez poser une nuit avant de rincer.
  • Pour la cuisine, préférez-lui le vinaigre blanc, surtout dans le frigo.
  • Ne la faites jamais chauffer, même pour ravoir une casserole brûlée (sauf si vous tenez absolument à nuire à votre santé en vous arrangeant pour qu’elle dégage encore plus de gaz toxiques).
  • Avant de la jeter, mettez-la deux jours au soleil pour la désactiver. La planète vous remerciera.

Sources : Femme Actuelle ; Ecoconso

Articles liés :

Il ne faut surtout pas mélanger l’eau de Javel avec du vinaigre ou du détartrant !

Découvrez le mélange efficace qui remplace la javel

Les 8 huiles essentielles les plus utiles pour l’entretien de la maison