, ,

Comment cultiver ses plantes aromatiques à l’intérieur

Crédits : iStock
Comment cultiver ses plantes aromatiques à l’intérieur
noté 3 - 4 votes

Les plantes aromatiques sont souvent l’arme magique des amoureux de la cuisine. Non seulement elles ont le don de donner une grande variété de saveurs à nos plats, mais elles sont aussi très bonnes pour la santé.

Si vous êtes un grand consommateur de plantes aromatiques, vous voudrez sûrement en planter chez vous. Mais que faire si vous n’avez pas de jardin ?

Voici tous nos conseils pour planter vos plantes aromatiques en intérieur sans pour autant les voir mourir quelques jours après.

Choisissez bien vos plantes

La plupart des plantes aromatiques peuvent être cultivées en pot, mais ce n’est pas le cas de toutes. Heureusement, les plus communes font souvent partie de celles que l’on peut cultiver à la maison. Parmi elles se trouvent le persil, le basilic, le thym, la ciboulette, l’aneth, la menthe, l’estragon ou encore le romarin.

Ne les plantez pas toutes dans le même pot

Bien que certaines plantes peuvent être plantées ensemble, il est important de choisir prudemment les assemblages.

En effet, toutes les plantes ne requièrent pas le même entretien. Certaines, par exemple, ont besoin de plus d’eau et de soleil que d’autres. Il est donc impératif de mettre dans un même pot toutes les plantes qui se cultivent de la même façon. Et si vous décidez de le faire, veillez à laisser un espace suffisant entre chaque plante : au moins 10 cm de distance sont nécessaires pour s’assurer que toutes les plantes puissent se développer sans souci.

Toutefois, certaines plantes doivent impérativement être plantées seules car elles prennent beaucoup de place et risqueraient d’étouffer leurs voisines. C’est le cas de la menthe, par exemple.

Mettez-les au bon endroit

Certaines plantes aromatiques aiment le soleil et se cultivent donc mieux lorsqu’elles disposent d’une bonne dose de lumière par jour. C’est le cas notamment de l’aneth et du basilic. D’autres, comme la ciboulette et le thym, demandent même une dose importante de soleil au quotidien et se porteront donc mieux si vous les mettez sur le rebord de la fenêtre, là où le soleil tape. Enfin, d’autres encore préfèrent rester à l’ombre, comme la menthe et le persil.

En étant attentifs, vous pourrez facilement voir si vos plantes disposent de la bonne dose de soleil. La formation de taches sur leurs feuilles est le signe qu’elles sont trop souvent au soleil par rapport à ce qu’elles devraient. Dans le cas contraire, une plante vous montrera qu’elle recherche à avoir plus de soleil si ses feuilles deviennent plus petites et ses tiges plus longues. Dans les deux cas, il est important de les changer de place pour éviter qu’elles se meurent.

Arrosez-les avec soin

Ce n’est pas un secret : l’arrosage des plantes est très important pour garantir qu’elles tiennent longtemps.

La plupart des plantes aromatiques doivent être arrosées fréquemment : une fois par jour en été et tous les deux-trois jours en hiver. En règle générale, la terre ne doit jamais être complètement sèche, mais jamais trempée non plus !

Veillez cependant à vous renseigner plus particulièrement sur le besoin en eau de chaque plante. Le romarin et le thym, par exemple, doivent être moins arrosés que la menthe et le persil. Le basilic, quant à lui, est l’une des plantes aromatiques qui demandent le plus d’eau.

En respectant tous ces conseils, vous devriez bientôt avoir une belle poignée d’herbes aromatiques fraîches à portée de main ! Dites-nous, quelles sont celles que vous utilisez le plus souvent ?

Article invité du site justebien.fr