in

6 habitudes alimentaires qui causent de l’anxiété et qui nuisent au moral

Crédits : Elisabetta Stoinich / iStock
6 habitudes alimentaires qui causent de l’anxiété et qui nuisent au moral
noté 3.9 - 17 votes

Vous pensez peut-être que manger des aliments sains, variés et équilibrés n’est important que pour ceux qui souhaitent perdre du poids. Mais en fait, l’idée d’un esprit sain dans un corps sain ne prend tout son sens que quand on comprend que tout ce que l’on mange a non seulement un effet sur notre santé, mais aussi sur notre moral ! Attention, on ne prétend pas que tout ira bien dans votre vie sous prétexte que vous soignez votre alimentation, mais on tient à vous mettre en garde sur les effets de certaines mauvaises habitudes qui peuvent être mises en relation avec votre anxiété ou votre dépression et parfois aussi ce sentiment simple d’être fatigué, démotivé, « à côté de ses pompes » et mou sans raison apparente !

1) Une trop grande dépendance à la caféine

Crédits Pixabay

Cela peut paraître étrange quand on pense que pour beaucoup, le café est un vrai moteur qui permet de mieux tenir la distance et de simplement garder l’œil ouvert. Mais la caféine peut avoir des effets néfastes sur le cerveau. À trop en boire au quotidien, le corps en fait un élément fondamental pour fonctionner et sans café, vos niveaux de sérotonine plongent pour être au plus bas. Cela cause de l’anxiété, de l’irritabilité et des difficultés à se concentrer.

2) Trop de sucre

Crédits : Pixabay/WerbeFabrik

On consommerait environ 200 g de sucre en moyenne chaque jour. Les boissons sucrées (sodas, jus de fruits…) et les aliments riches en sucre sont évidemment mauvais pour la santé. Mais pas que ! Le sucre influence les taux de sérotonine dans votre corps. Or, il s’agit d’un neurotransmetteur crucial dans le corps qui est à mettre en lien avec l’humeur, l’émotivité, le sommeil et même la sexualité. Une production de sérotonine faible peut mener à des troubles graves comme la boulimie, l’agressivité, la dépression et même des tendances suicidaires.

3) L’alcool

Crédits : Alexas_Fotos / Pixabay

Beaucoup de gens voient l’alcool comme un antidépresseur. On boit quelques verres sans vraiment penser à la suite, mais que l’on ait une gueule de bois ou non, cela n’est pas sans conséquence. L’alcool agit en effet comme un stimulant qui supprime les glutamates (un type de neurotransmetteur) et en même temps, cela inhibe le système immunitaire. Cela explique pourquoi nos gestes, paroles et pensées s’en trouvent ralentis. Plus on boit, plus on sent les effets et c’est pour cela que certaines personnes deviennent agressives et impulsives après avoir bu. Les effets sont donc néfastes pour votre santé mentale.

4) Abuser des aliments frits

Crédits : tookapic / Pixabay

Tous ces aliments plaisir peuvent faire du bien au moral sur le moment (ne sous-estimez jamais l’effet d’un bon cornet de frites !). Mais les effets négatifs ne tardent pas à se faire sentir. Et si vous êtes habitué à ces aliments, c’est peut-être aussi parce que vous ne savez pas combien ils peuvent être néfastes. Ils sont cuits avec des huiles hydrogénées et contiennent des acides gras trans qui ne font ni du bien à votre corps ou votre courbe de poids ni à votre état mental. Ils peuvent dans une certaine mesure être liés à certains états dépressifs.

5) La main lourde sur le sel

Crédits : Flickr/stlbites.com

On en trouve dans beaucoup d’aliments transformés dans le commerce et aussi dans nos cuisines. Cela peut causer de nombreux problèmes, notamment au niveau cardiaque, mais il n’y a pas que la santé qui est en jeu. D’autres éléments peuvent se développer à cause de l’excès de sel : la dépression, la fatigue, un sentiment de frustration, de l’hostilité et un sentiment de rancœur. Gardez cela en tête et surveillez l’apport de sel dans votre alimentation. Pour en consommer moins, vous pouvez tester quelques parades comme celles que nous vous expliquons dans cet article.

6) Sauter le petit-déjeuner

Crédits : WerbeFabrik / Pixabay

En avez-vous eu un jour assez que vos parents vous rappellent que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée ? C’est sans doute le cas de ceux qui détestent perdre du temps pour ça le matin ou qui ont du mal à le digérer. Mais ne pas petit-déjeuner, c’est réduire ses fonctions cérébrales… ou comment commencer la journée avec un sacré handicap ! Votre cerveau doit travailler sans pour autant disposer de l’énergie nécessaire pour le faire. Si vous souffrez de moments de dépression chronique, votre cerveau a besoin de toute l’énergie pour vous permettre de garder la tête hors de l’eau. Pour être en forme mentalement et physiquement, ne le négligez pas !

Source