,

6 astuces à connaître si vous avez une arête coincée dans la gorge

6 astuces à connaître si vous avez une arête coincée dans la gorge
noté 5 - 4 votes

On peut compter un grand nombre de situations désagréables ou effrayantes qui peuvent faire capoter un dîner qui se passait pourtant très bien : une dispute de couple, une blague raciste, un ami qui lance un débat politique sensible, quelqu’un qui s’étouffe, mamie qui perd son dentier dans la soupe… Mais s’il est bien un moment que l’on redoute parmi tous, c’est lorsqu’on nous sert du poisson et qu’on commence à prendre les paris pour savoir qui va tomber sur la seule arête qui traîne. Pas de chance, cela tombe sur vous (comme à chaque fois) et vous ne savez pas comment réagir. Voici les solutions à connaître !

1) Toussez

Laura Caseley/LittleThings

C’est sûrement votre premier instinct lorsque cela vous arrive et c’est bien pour cela qu’il faut essayer ! Le fait de tousser peut bien souvent suffire à régler votre problème. Ce processus naturel est là justement pour déloger les éléments qui sont à des endroits où ils ne doivent pas être (comme quand on avale de travers).

2) L’huile d’olive

Laura Caseley/LittleThings

Si tousser n’est pas suffisant, il est temps de trouver des outils utiles ! L’huile d’olive en fait assurément partie, car elle permet de lubrifier la zone pour facilement déloger et faire glisser l’arête. C’est plus efficace qu’un simple verre d’eau qui va directement couler alors que l’huile met plus de temps à descendre en laissant une pellicule grasse.

3) L’option sucrée : le marshmallow

Laura Caseley/LittleThings

Un gros marshmallow emportera tout sur son passage et s’avère donc ultra-efficace. C’est pour cela que cette méthode est appréciée par beaucoup de gens. Il faut le mâcher un peu avant pour le rendre plus mou et collant (et pour ne pas s’étouffer, quelque chose d’autrement plus risqué que l’arête qu’on cherche à déloger) puis avalez-le rapidement.

4) Le vinaigre

Laura Caseley/LittleThings

Ce n’est pas forcément la technique la plus efficace, mais quelques personnes ne jurent que par cela et nous nous devons donc de la mentionner. Il s’agit ici de diluer du vinaigre et de l’avaler. L’idée est que l’arête est fragile est délicate et que l’acidité du vinaigre rend plus rapide le processus permettant au corps de la dissoudre. C’est donc plus long et un peu moins agréable que d’autres méthodes. Tchiiiin !

5) Avec du pain

Laura Caseley/LittleThings

On s’approche ici de la technique du marshmallow. Il s’agit de prendre un morceau de pain sec et de l’imbiber d’eau chaude ou de lait. Faites une boule ni trop grosse ni trop petite avec le pain et avalez-le tout cru. La dureté du pain alliée au côté mou et collant apporté par l’eau aidera à retirer l’arête.

6) Et si rien ne marche ?

Laura Caseley/LittleThings

Non seulement vous n’avez pas de chance d’être tombé sur une arête, mais en plus, rien à faire : aucune des méthodes évoquées précédemment ne semble fonctionner ! Dans ce cas, demandez de l’aide au docteur qui devrait y arriver sans vous faire mal. Dans de très rares cas extrêmes, une petite opération est nécessaire. Rassurez-vous, les (mal) chances de voir votre vie mise en danger à cause d’une arête sont vraiment très minces.

Si vous saignez énormément (plus d’une goutte ou deux), que vous souffrez énormément ou que vos voies respiratoires semblent obstruées ou blessées, il va sans dire que la consultation sera à faire sans attendre.

Source