in

5 astuces pour prendre soin d’un vieux chien

Crédits : iStock
5 astuces pour prendre soin d’un vieux chien
noté 3.8 - 6 votes

On estime que la vieillesse se produit autour de la septième année pour les grands chiens et autour de la dixième pour les plus petits, même si des facteurs tels que la génétique, le poids ou les conditions de vie peuvent avoir une influence. Avec l’âge, des changements peuvent apparaître chez un vieux chien et même si l’amour réciproque pour l’animal reste le même, certaines habitudes ne peuvent pas rester identiques. Avec des sens moins développés et des rhumatismes, un chien du troisième âge n’appréhende pas le quotidien de la même façon et son comportement peut s’en trouver un peu modifié. Inutile donc de l’engueuler parce qu’il ne joue plus autant, qu’il est moins actif ou qu’il ne peut plus manger les mêmes choses qu’avant, il n’y peut rien ! Pour lui faciliter la vie, découvrez quelques astuces qui le ménageront un peu et lui permettront de gérer ces changements qui lui sont désagréables.

Notez en tout cas qu’un bon suivi vétérinaire est important et doit être plus régulier pour un vieux chien. En effet, son système immunitaire est plus faible, le rendant ainsi plus vulnérable aux maladies et la vieillesse impose de surveiller ses articulations, son alimentation, sa masse musculaire… Ces contrôles permettent de préserver au mieux sa santé.

1) Ne pas hésiter à le couvrir

Crédits : Pixabay/Rihaij

Son système immunitaire étant moins bon qu’auparavant, il est plus sensible aux coups de froid. Pour l’éviter, il convient donc de le couvrir au moment des promenades. Petits comme gros chiens vous en remercieront. Tous les chiens ne l’acceptent pas donc ne le forcez pas trop s’il n’a jamais pris cette habitude et ne soyez pas agressif.

2) Un nouveau couchage

Crédits : MaxPixel

Un vieux chien peut être moins motivé pour bouger ou se lever le matin. Ce manque de motivation peut aussi se ressentir dans les moments de jeu, de toilettage ou même au moment des caresses. Cela est souvent dû aux rhumatismes. Un soin particulier doit donc être apporté au couchage : il doit être composé d’un matelas moelleux posé au sol et facile à atteindre. Placez-le au rez-de-chaussée si vous votre logement est à étages. À cause du froid, l’arthrose est plus douloureuse donc il appréciera aussi que son panier soit disposé non loin d’un radiateur.

3) On ménage ses efforts… mais pas trop !

Crédits : Flickr/Ordinary Guy

Les promenades restent un moment clef, mais ces dernières doivent être moins longues et plutôt sur des surfaces planes. Après la promenade, vous pouvez lui offrir un petit massage pour le soulager un peu.

Les activités physiques ne doivent pas être négligées pour autant et doivent rester régulières, les muscles soutiennent en effet les articulations et il faut donc les stimuler un peu pour les entretenir. Sachez par exemple que la natation est excellente pour les chiens souffrant d’arthrose.

4) Pour ses sens qui ne sont plus aussi affûtés

Crédits : MaxPixel

À cause d’une perte d’ouïe et/ou de vue, un chien peut sembler perdu dans des endroits qu’il connaît pourtant depuis longtemps, il peut aussi ne plus vous entendre à votre retour à la maison et même sursauter en vous voyant. Avec cette perte de sens, il devient plus maladroit, pataud et se cogne. Pour l’aider, restez dans un environnement qui lui est familier et évitez de trop le modifier. Avec plus de repères, il sera plus à l’aise et ressentira moins son handicap ! Pour la promenade nocturne, munissez-vous d’une lampe torche ou de lumière pour l’aider à vous suivre.

Bon à savoir : si un sens est devenu moins bon, les autres sont souvent décuplés. Si votre chien est devenu sourd comme un pot, privilégiez le visuel.

5) Gérez son anxiété

Crédits : Flickr/BobMacInnes

On note plusieurs signes d’anxiété chez un vieux chien : il devient plus peureux et prudent dans son environnement, détruit des objets, a comme des tocs répétitifs, perd son envie de manger ou reste collé à vous sans arrêt. Ces signes se retrouvent aussi chez un chien qui a souffert d’un traumatisme, d’une maladie ou d’un événement très désagréable. Pour l’aider, remettez-vous-en au vétérinaire et notez ce qui déclenche ces moments d’anxiété afin de les décrire au mieux au spécialiste et donc de trouver la meilleure solution. Dans tous les cas, évitez de le gronder ! Comme nous, les chiens peuvent mal vivre la vieillesse et en souffrent, être négatif et agressif ne l’aidera pas. Au contraire, soyez encore plus compréhensif.

Source