in

3 conseils pour choisir une bonne maison de retraite

Crédits : geralt / Pixabay
3 conseils pour choisir une bonne maison de retraite
noté 5 - 3 votes

La décision d’un placement en maison de retraite est souvent difficile. C’est à la personne concernée de choisir et cela aura des conséquences sur toute sa vie. Or on le sait bien, une personne âgée peut souffrir en voyant ses habitudes et son environnement rassurant changer. Un mauvais choix peut fragiliser sa santé et tout son équilibre. Quand la décision est prise et que vous avez pesé le pour et le contre, discuté longuement et cherché en vain des alternatives, le plus dur reste à faire : choisir le meilleur établissement pour que la personne s’y sente bien. Pour vous aider à trouver, voici quelques conseils.

1) Prenez le temps de réunir les informations

Crédits : geralt / Pixabay

Une décision aussi importante demande réflexion. Faire le bon choix repose sur bon nombre de critères et pour pouvoir comparer, il convient de trouver les renseignements suivants :

  • Recherchez des établissements qui possèdent un label. Les établissements peuvent avoir des exigences différentes, mais avec un label vous serez assurés de la qualité des services. La norme NF créée par l’Afnor et le label de certification Qualicert en sont deux bons exemples.
  • Demandez des précisions sur les tarifs pour savoir ce qui est compris ou non dans le prix de la journée. Certains services tels que l’entretien du linge, le téléviseur loué, le forfait dépendance, la gestion des maladies et des handicaps, la pédicure, les protections contre l’incontinence… peuvent venir s’ajouter à la facture. Se renseigner en amont évite les mauvaises surprises.
  • Demandez un exemplaire du contrat du séjour ainsi que du règlement intérieur. Un établissement qui refuse de donner cette documentation obligatoire est à éviter. Les comptes-rendus du Conseil de la vie sociale (CVS) peuvent aussi vous donner une idée des problèmes rencontrés par l’établissement et des efforts fournis ou non pour les régler.
  • Renseignez-vous sur les effectifs, les professionnels particuliers (kinés, infirmières…) et les cycles de travail du personnel. Sont-ils suffisants ? De combien de résidents chacun d’eux doit-il s’occuper ? Ont-ils des diplômes et des formations (par exemple pour la bientraitance) ? Quand le médecin coordonnateur est-il présent ? Celui-ci coordonne le travail de tout le personnel soignant, une présence rare est donc un mauvais signe. Comment se passe la surveillance de nuit/le week-end/l’été ? Comment sont gérées les maladies graves et les situations d’urgence ?
  • Quel est le programme des activités ? Demandez-le pour savoir si cela convient à votre parent. Comment se passent les sorties ?
  • Cherchez des avis sur l’établissement. Cela vous donnera une idée de sa réputation.

2) Demandez de l’aide pour faire le tri

Youtube/CapRetraite
Crédits : Youtube/CapRetraite

Comme vous l’avez compris avec le point précédent, il y a beaucoup d’information à rechercher et d’autres éléments s’y ajoutent. Il faut trouver un bon établissement dans votre secteur et veiller à ce que cela convienne au niveau d’autonomie de la personne qui sera en maison de retraite. Tous les types de séjours proposés ne conviendront pas et la question épineuse du budget ne doit jamais être oubliée.

Pour trier, il existe une multitude de services. On note par exemple le moteur de recherche du site Cap Retraite qui permet de faire une recherche intelligente et facile. On peut d’ailleurs y ajouter l’accompagnement de conseillers lors des démarches (pour les visites, appuyer vos demandes et pour faire valoir vos droits), des brochures, un chat en ligne et un numéro d’appel qui sont… tous gratuits et accessibles à tous !

3) Visitez les lieux

capture-2016-12-14-a-16-46-20
Crédits : pxhere

Les visites sont un bon moyen de savoir si le lieu conviendra. En en faisant plusieurs, il vous sera plus facile de savoir ce que vous voulez ou non et de comparer. Si un établissement a votre préférence, allez-y plusieurs fois, à des moments différents (matin, fin d’après-midi, semaine, week-end…) et à l’improviste. Pourquoi ne pas passer pendant le repas pour avoir une bonne idée de ce qui est mangé ? Voici quelques points sur lesquels vous devrez vous montrer attentif lors des visites :

  • La famille et les amis doivent pouvoir rendre visite afin de ne pas laisser la personne isolée. Regardez s’il y a des transports pour faciliter la venue et s’il est facile de s’y rendre en voiture. Avoir une aire géographique précise vous y aidera. Un lieu proche de son milieu de vie actuel aiderait à maintenir un lien social.
  • Observez les pensionnaires : s’ennuient-ils devant la télévision ? Ont-ils l’air bien ? Participent-ils à des ateliers ?
  • Le personnel est-il accueillant ? S’occupent-ils bien des pensionnaires ? Répondent-ils aux demandes des pensionnaires ? Leur sourire disparaît-il quand vous avez le dos tourné ?
  • Rencontrez l’équipe de tête (directeur, cadre de santé et médecin coordonnateur). Il faut faire la distinction entre les bons gestionnaires et ceux qui ont de l’empathie pour les résidents et soignent l’ambiance, les services, les soins… Bref, pensez au facteur humain.
  • Regardez les locaux et l’impression générale. Il faut des lieux ouverts vers l’extérieur pour le bien de tous, chaleureux, lumineux, couloirs assez larges pour les fauteuils roulants et main courante dans les couloirs, couleurs et marquages, l’extérieur doit être soigné (bref pas juste des fleurs en plastique et des dalles de béton)… Une cafétéria ou des lieux de rencontre sympas entre famille et visiteurs est également un joli plus.
  • Préférez un lieu où vous pouvez amener quelques meubles familiers et pas juste une chambre sans âme standardisée où l’apport décoratif du résident est minimal (quelques petits objets et bibelots ne suffisent pas à se sentir chez soi). Chaque chambre doit avoir son cabinet de toilette (à quelle fréquence peut-on se doucher ?) et intéressez-vous à la téléalarme ou aux sonnettes (fonctionnement, réaction du personnel, temps de réponse…)
  • Attardez-vous sur l’odeur, cela ne trompe jamais !