in

Les 10 super épices à connaître qui ont des vertus pour la santé

Crédits : marker_photography / Pixabay
Les 10 super épices à connaître qui ont des vertus pour la santé
noté 4.6 - 5 votes

Des épices, des épices, et encore des épices ! Il existe une multitude d’épices pour assaisonner nos plats favoris. Outre leur goût succulent, ceux-ci présentent de nombreuses vertus pour le corps. Voici 10 épices capables de vous guérir des nausées, de la toux ou encore du rhume. 

1. Le romarin améliore la mémoire

Source : Pixabay
Crédits : Ajale / Pixabay

Il paraît que les étudiants grecs s’en mettaient sur la tête sous forme de couronnes pour les aider à stimuler leur mémoire lors des examens. Le romarin (Rosmarinus officinalis) est un arbuste de 1 à 2 mètres de hauteur originaire des maquis, rocailles et garrigues du bassin méditerranéen. On le trouve aujourd’hui largement répandu sous les climats tempérés aux hivers doux. Le romarin a des propriétés antioxydantes qui lui confèrent une action positive sur la mémoire. L’huile essentielle de romarin est réputée bénéfique pour la mémoire spatiale, la mémoire à court terme, la concentration, la mémoire prospective. Vous pouvez consommer du romarin de diverses manières, par voie interne ou externe (en huile essentielle, en gélule, en pommade, en teinture, en tisane, en inhalation, en cataplasmes, ou encore dans un bain).

2. Le curcuma combat les inflammations

Source : Wikimedia
Crédits : Simon A. Eugster / Wikimedia Commons

Le curcuma est une épice qui fait partie du curry indien et dont les vertus sont exceptionnelles. Puissant antioxydant, il protège contre les maladies inflammatoires (digestives, articulaires) et les cancers. C’est une épice traditionnellement utilisée dans la préparation du curry. Réduite en poudre, la racine de curcuma est ajoutée depuis longtemps en Asie aux aliments pour conserver leur fraîcheur. C’est ainsi qu’avant l’époque des conservateurs synthétiques, le curcuma jouait un rôle primordial comme additif alimentaire. Il est également utilisé en  médecine traditionnelle indienne, de même que dans les médecines traditionnelles de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l’Indonésie qui en sont issues. Le curcuma est considéré comme un protecteur du système digestif et un remède contre divers troubles inflammatoires. Le curcuma est l’anti-inflammatoire naturel le plus puissant identifié à ce jour. Il se révèle efficace contre les inflammations digestives et pour prévenir les inflammations articulaires.

3. Le gingembre calme la nausée

Source : Pixabay
Crédits : 683440 / Pixabay

C’est en 1999 que l’Organisation mondiale pour la santé a reconnu le bien-fondé de l’emploi traditionnel du rhizome de gingembre pour prévenir les nausées et les vomissements associés à la grossesse. L’analyse de plusieurs chercheurs montre que le gingembre est plus efficace qu’un placebo pour prévenir les nausées et les vomissements matinaux du premier trimestre de la grossesse. Et directement comparée à la prise de vitamine B6, la prise de gingembre s’est révélée tout aussi efficace et dénuée d’effet secondaire.

4. La muscade abaisse la tension artérielle

Source : Pixabay
Crédits : gokalpiscan / Pixabay

L’hypertension artérielle est une élévation de la pression artérielle, c’est à dire la pression du sang exercée sur les artères. L’OMS (Office Mondial de la Santé) définie l’hypertension artérielle à partir de 160/95 mm de mercure. Pour combattre la tension artérielle, il est conseillé d’éviter de manger salé, mais aussi d’améliorer les repas grâce à des épices comme la muscade.

5. La cannelle contre le diabète de type 2

Source : Pixabay
Crédits : stevepb / Pixabay

Le diabète de type 2 fait grimper de deux à quatre fois le risque de souffrir de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, hypertension artérielle, etc.). Cela s’explique, entre autres, par les taux élevés de sucre (glycémie) et de gras (lipides) observés dans le sang des diabétiques. La cannelle, épice originaire de l’Asie du Sud-Est, réduit les taux de sucre et de gras dans le sang.

6. Le thym soulage la toux

Crédits : WikimediaImages / Pixabay

Le thym est l’ingrédient naturel idéal pour vaincre une toux grasse ou sèche. C’est l’une des plantes les plus utilisées en phytothérapie. Il apaise la toux et a l’avantage de pouvoir être consommé sous plusieurs formes : huile essentielle, tisane ou sirop. L’ huile essentielle de thym possède de puissantes vertus antiseptiques. En tisane, le thym a la particularité d’apaiser les voies respiratoires et de calmer ainsi les maladies de l’hiver telles que la bronchite, le rhume ou la grippe.

7. Le basilic lutte contre le rhume

Source : Wikimedia
Crédits : Worn59190 / Wikimedia Commons

Le rhume est une maladie inoffensive, mais qui empoisonne la vie en hiver. Si aucun médicament ne peut le soigner, le basilic semble être un remède efficace. Utilisez-le chaque jour, cru de préférence, car ses propriétés sont partiellement détruites à la cuisson. Pour un traitement préventif intense, préparez vous-même une mixture d’ail frais, de basilic et d’huile d’olive, que vous prendrez soit en dehors des repas (1 cuillère à café par jour), soit en assaisonnement dans vos plats. C’est délicieux !

8. Le clou de girofle soulage la douleur de l’arthrite

Source : Pixabay
Crédits : Sabine07 / Pixabay

Les spécialistes des plantes reconnaissent de nombreuses vertus médicinales aux clous de girofle. Cette épice serait anti-inflammatoire, antifongique, antibactérienne et analgésique. Le clou de girofle et son huile essentielle ont de nombreuses vertus : antibactérien, antifongique et antiviral pour lutter contre les maux de l’hiver, les mycoses et stimuler notre système immunitaire, par exemple. Anti-inflammatoire pour soulager les gastrites, rhumatismes et douleurs musculaires. Anesthésique et antiseptique pour soulager une rage de dents.

9. L’ail réduit le cholestérol 

Crédits : PublicDomainPictures / Pixabay

Nombreuses sont les études ayant vanté les mérites de l’ail dans le traitement de l’hypercholestérolémie. En effet, l’ail contribue à diminuer modestement le taux de cholestérol.

10. Le cumin, la meilleure épice anti-cancer

Source : Wikimedia
Crédits : Miansari66 / Wikimedia Commons

Composé de curcumine, le cumin a des effets bénéfiques pour prévenir tous types de cancers. De nombreuses revues scientifiques ont reconnu les vertus anti-cancer du cumin. Les médecins prescrivent d’ailleurs cette épice en complément de beaucoup de traitements. En Inde, où le curcuma est très répandu dans la cuisine, la fréquence de quatre cancers très répandus chez nous – cancer du côlon, du sein, de la prostate, du poumon – est dix fois plus faible. En fait, le cancer de la prostate, qui est le plus souvent diagnostiqué chez les hommes européens, est rare en Inde, et ce phénomène est attribué, en partie, à la consommation de curcuma. Il apparaît que la curcumine agit contre le cancer de plusieurs façons : il inhibe la prolifération des cellules des tumeurs, aide votre corps à détruire les cellules mutantes, afin de les empêcher de se répandre dans votre corps, inhibe la transformation de cellules normales en cellules de tumeur, diminue l’inflammation, empêche le développement des vaisseaux sanguins nourrissant la tumeur et inhibe la synthèse d’une protéine considérée comme essentielle pour la formation des tumeurs.

Sources : Santé Nature Innovation ; Mémoire Ooreka ; E-santé ; Indiet ; Extenso ; Radins.com